La pub digitale devrait dépasser la pub TV cette année

MarketingPublicité
prez SRI
7 95

Selon la dernière étude du SRI, la publicité digitale affiche une belle croissance de +6% en 2015 grâce au fort rebond du display. Elle devrait dépasser la publicité télé dès l’année prochaine.

A l’occasion de la présentation annuelle de son étude sur la e-publicité, le Syndicat des Régies Internet a fait état d’une solide croissance du marché de +6% à 3,2 milliards d’euros ce qui fait de la publicité digitale le second marché pour la publicité en France, encore derrière la TV mais désormais devant la presse papier.

Si la croissance se maintient, la publicité digitale (27% du marché en 2017) devrait donc dépasser la publicité TV (28% du marché en 2015) dès l’année 2016. Une réalité qui s’observe d’ailleurs déjà au Royaume-Uni, où la publicité digitale pèse plus de 44% du marché publicitaire.

Dans le détail, la publicité digitale reste dominée par le « search » qui pèse 1,81 milliards d’euros, en croissance annuelle de +4% avec notamment une forte croissance du search mobile (+53%) même si les usages continuent de devancer le marché publicitaire.

Le display affiche cette année un très fort rebond de +10% et dépasse pour la première fois le milliard d’euros de chiffre d’affaires (1,051 milliards d’euros) tiré par l’engouement pour la publicité programmatique (+61% à 423 millions d’euros), la vidéo (+35%) et les native ads/OPS (+14%), le social (+31%) et le mobile qui pèse déjà 26% du segment.

En dehors du search et du display, les « autres leviers » affichent une croissance globale de 2% avec un chiffre d’affaires de 210 millions pour l’affiliation, 130 millions pour l’Emailing et 94 millions pour les comparateurs.

« Tous les indicateurs sont au vert et on peut effectivement espérer que le digital sera le premier marché publicitaire dès l’année prochaine. Mais l’un des grands sujets sera bien évidemment la question de la visibilité, avec en toile de fonds le débat sur les AdBlockers, et la notion de qualité qui devient une véritable monnaie d’échange » commente Jean-Luc Chétrit président de l’UDECAM

Malgré quelques critiques méthodologiques (absences de chiffres officiels de Google et Facebook, confusions entre formats et business models), cette étude permet en tout cas de prendre la mesure de la renaissance du display que certains analystes américains voient dépasser le search avant la fin de cette décennie.

Jean-Luc Chétrit, UDECAM : « Le display peut dépasser le search »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur