Publicité en ligne : Google et Facebook parlent reciblage

D’ici quelques mois, les annonceurs pourront, via la régie DoubleClick (filiale de Google), acheter des espaces publicitaires sur la plate-forme FBX opérée par Facebook.

google-facebook-publicite

En janvier dernier, Facebook dévoilait son moteur de recherche social ‘Graph Search’, mis en oeuvre grâce à un partenariat technologique avec Microsoft.

A cette occasion, Mark Zuckerberg, cofondateur et dirigeant du groupe Internet, avait fait part de sa volonté de « travailler avec Google » sur d’autres projets.

Ces ambitions se concrétisent sur le marché de la publicité en ligne.

L’accord signé en ce sens le 18 octobre fait état d’une collaboration entre les régies DoubleClick et FBX, respectivement opérées par Google et Facebook.

D’ici quelques mois, les annonceurs pourront utiliser l’outil DoubleClick Bid Manager pour acheter des espaces publicitaires qui seront diffusés sur Facebook.

On ignore à quelle société revient l’initiative de ce rapprochement qui devrait permettre de capter plus efficacement les flux publicitaires, sources majeures de revenus.

DoubleClick était déjà connecté à de nombreuses plates-formes, mais FBX manquait à l’appel.

Or, la régie de Facebook est devenue, depuis son lancement en juin 2012, un poids lourd du marché.

Elle a cette particularité de proposer des espaces publicitaires dynamiques : quand un utilisateur visite le site d’un annonceur, un cookie est stocké sur sa machine.

Ce fichier témoin est ensuite transmis à des plates-formes tierces qui gèrent l’affichage d’une publicité ciblée en rapport avec le site précédemment consulté.

Ce système ne vise donc pas à créer la demande, mais à précipiter l’acte d’achat.

DoubleClick rejoint, sur la liste des partenaires de FBX, des start-up comme AdRoll, Now Nanigans et TellApart.

Cette annonce intervient dans un contexte florissant pour Google, dont l’action a passé, ce vendredi, la barre des 1000 dollars au Nasdaq, après la publication des résultats trimestriels portés notamment par une hausse des revenus tirés de la publicité vidéo et mobile (+23%).

Le titre s’est maintenu à ce niveau symbolique à la fin de la journée.

Parallèlement, l’action Facebook bouclait, en fermeture de séance, à un record historique de 54,22 dollars (+3,85%).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : avez-vous entendu parler du nouveau Facebook ?

Crédit illustration : Ferbies – Shutterstock.com

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Publicité en ligne : Google et Facebook parlent reciblage

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

05:53:00