Publicité dans Firefox : Mozilla prendra son temps

CloudMarketingPublicité
mozilla-firefox-publicite

La fondation prendra la température auprès des utilisateurs avant de commencer à diffuser des “contenus sponsorisés” via son navigateur Web.

Mozilla avance à tâtons sur l’épineuse question de la publicité dans Firefox.

Contrairement aux informations qui ont circulé sur la Toile ces derniers jours, la fondation ne fera pas marche arrière : elle estime que le modèle de la gratuité sans contrepartie jusqu’alors appliqué à son navigateur Web ne sera bientôt plus tenable dans la réalité économique actuelle.

Toutes les précautions nécessaires seront néanmoins prises avant de lancer les expérimentations, quitte à prendre du retard sur la feuille de route. Il s’agira notamment d’éclairer les utilisateurs sur les moyens dont ils disposeront pour contrôler l’affichage de ces contenus dits “sponsorisés”.

Sous l’impulsion du vice-président de l’activité Firefox Jonathan Nightingale, Mozilla adopte une démarche pédagogique. Aucun revenu ne sera généré durant la première phase de test, qui débutera “dans les prochaines semaines” avec l’objectif de “comprendre ce que les internautes trouvent pertinent” et, à l’inverse, ce qu’ils ignorent ou désactivent.

Les publicités en question apparaîtront à l’ouverture d’un nouvel onglet, dans les neuf tuiles où se trouvent actuellement, par défaut, les sites le plus fréquemment – ou le plus récemment – visités. Baptisée “Directory Tiles”, cette initiative avait été officialisée au mois de février lors d’une conférence organisée par l’Interactive Advertising Bureau (IAB), organisation regroupant les acteurs de la publicité sur Internet. Elle concernera essentiellement les nouveaux utilisateurs (plus de 30 millions par mois au dernier pointage), auxquels la page d’accueil ne fournit aucune valeur ajoutée à défaut de pouvoir exploiter un historique de navigation.

Mozilla suggérera du contenu issu de son écosystème, mais aussi de “sites populaires dans une zone géographique précise” (critère de géolocalisation)… et de partenaires sélectionnés, à savoir des producteurs et des ayants droit “qui partagent la même philosophie [que la fondation]”. Le potentiel de revenus est immense : Mozilla revendique, rien qu’aux Etats-Unis, 100 milliards d’impressions par an pour ses tuiles. A l’heure actuelle, l’essentiel de ses revenus sont tirés du partenariat signé avec Google, qui verse environ 300 millions de dollars par an pour rester le moteur de recherche par défaut (l’accord de trois ans renouvelable court jusqu’à fin 2014).

Dans tous les cas, ces tuiles à caractère publicitaire seront “clairement signalées”, comme entrevu dans le cadre du pilote lancé l’été dernier : à condition de manifester leur consentement sur le principe de l’opt-in, les utilisateurs pouvaient se voir recommander du contenu en fonction de leurs préférences. Autre piste à explorer éventuellement : le “stub”. Ce petit fichier exécutable télécharge les fichiers nécessaires à l’installation de Firefox. Il serait possible de diffuser de la publicité pendant le processus.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur la publicité en ligne ?

Crédit photo : Uros Zunic – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur