Publicité : Google fait la jonction entre Web et applications mobiles

CloudMarketingPublicité
google-publicite-web-applications

Google déploie actuellement plusieurs technologies de ciblage publicitaire destinées aux annonceurs et e-commerçants qui souhaitent donner davantage de visibilité à leurs applications mobiles.

Dans un contexte de révolution des usages mobiles traduit par une prise de pouvoir des applications aux dépens de la navigation Web, Google révise son approche en matière de publicité.

Le groupe Internet lance, à destination de ses clients annonceurs et e-commerçants, de nouvelles technologies de ciblage effectives à la fois sur son moteur de recherche et sur la plate-forme vidéo YouTube, via la fonction Trueview.

L’une de ces solutions s’adresse aux entreprises qui souhaitent générer des téléchargements pour leurs applications mobiles. Effectué par l’intermédiaire de la régie AdMob, le profilage des mobinautes s’appuie sur des données collectées via le Play Store : applications préférées, habitudes d’utilisation, éventuels achats “in-app”, etc. Concrètement, un utilisateur régulier d’outils de fitness pourrait voir s’afficher, lors d’une recherche Google sur son smartphone, un lien vers une application permettant de suivre un programme de régime ou de suivre ses performances sportives.

Google introduit également, au sein d’AdWords, la technologie “deep linking”. Celle-ci permet aux annonceurs d’acheter des espaces publicitaires qui redirigent directement vers leurs applications mobiles. Les premiers travaux autour de cette offre remontent à l’année dernière. Une trentaine d’éditeurs sont aujourd’hui dans la boucle : AOL, Etsy, Expedia, Flixster, le Huffington Post, IMDb, Newegg, Pinterest, TripAdvisor, Tumblr…

Vice-président de Google, Jerry Dischler donne, dans une contribution blog, l’exemple d’un mobinaute redirigé vers l’applications mobile OpenTable après avoir effectué une recherche sur le mot-clé “restaurant”. Dans un premier temps, cette technologie ne fonctionnera que sur les smartphones Android. Sa disponibilité générale n’interviendra pas “avant plusieurs mois”.

Le tableau de bord AdWords sera mis à jour pour permettre de mesurer l’efficacité de ce type de publicité, du clic à l’achat en passant par l’installation de l’application. Il s’agira ensuite, pour les marques, de fidéliser les mobinauttes : à l’heure actuelle, 80% des applications ne seraient utilisées qu’une seule fois… alors même que Google a enregistré plus de 50 milliards de téléchargements sur le Play Store (ex-Android Market).

Selon une étude eMarketer, l’influence de la multinationale sur le marché de la publicité mobile devrait légèrement se réduire cette année, à 46,8% des revenus, contre 49,3% en 2013. Un repli qui contrasterait, a priori, avec la progression de Facebook (+4,2 points, à près de 20% du marché).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur la publicité en ligne ?

Crédit illustration : iQoncept – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur