La publicité sur Internet irrite, les adblockers en profitent

CloudMarketingPublicité
publicite-irrite-adblockers-profitent

Une étude Mozoo souligne les relations tendues entre internautes et publicité sur Internet. Mais le débat pourrait tourner en conflit judiciaire en France.

Comment (ré)concilier les internautes avec la publicité sur Internet ? Une démarche difficile. “78% des Français affirment que la publicité en ligne est une nuisance lorsqu’ils naviguent sur Internet”, selon Mozoo.

L’entité spécialisée dans le marketing mobile du groupe Surikate a réalisé une enquête avec Opinionway (échantillon de 1006 personnes âgées de 18 ans et plus). Trop intrusive, trop visible, trop récurrente…L’e-pub irrite, quel que soit le support. Ainsi, 47% des 25-34 ans estiment que la publicité sur smartphone et tablette est la plus dérangeante de toutes les publicités en ligne.

Autre enseignement : “50% des Français seraient prêts à payer pour se débarrasser de la publicité en ligne.” C’est dans cet esprit que Google a annoncé la semaine dernière l’initiative Contributor aux Etats-Unis.

En France, le débat se durcit en raison des enjeux associés à l’exploitation de la publicité sur Internet au cœur du modèle économique de nombreux services en ligne (à commencer par les médias).

Il pourrait tourner au conflit judiciaire. Selon Les Echos, des organisations professionnelles comme l’IAB (publicité) et le Geste (contenus en ligne) pourraient lancer une action en justice contre les éditeurs d’outils de blocage de la publicité sur Internet.

Comme la société allemande Eyeo qui exploite Adblock Plus. Un projet open source devenu un outil commercial qu’il est possible d’installer sous forme d’extension à partir des navigateurs Internet. Sur fond de réaction allergique à la publicité sur Internet, l’éditeur allemand tente d’amadouer les éditeurs en leur proposant de s’inscrire à un programme spécifique : le “Manifeste de la Publicité Acceptable”.

L’approche peut se résumer ainsi : “si vous respectez une charte de diffusion raisonnable de publicité et si vous payez pour vous soumettre à notre programme, votre site ne sera pas bloqué par notre outil anti-pub”. Une pratique douteuse que l’on pourrait considérer comme une tentative d’extorsion. Elle fait l’objet d’une procédure judiciaire en Allemagne, rappelle Les Echos.


Quiz : Que savez-vous de l’e-réputation ?

(Crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : FuzzBones)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur