Publicité mobile : iAd d’Apple trouve vite ses marques aux USA

CloudMarketingMobilitéOS mobilesPublicité

Selon IDC, les parts de marché de la plate-forme publicitaire d’iAD d’Apple aux Etats-Unis dépasseront les 20% cette année, portant ainsi atteinte à la régie AdMob de Google.

Lancé en juillet dernier, iAd serait déjà sur la voie du succès. Selon IDC, la plate-forme publicitaire d’Apple dédiée aux mobiles pourrait s’accaparer 21% du marché de la publicité mobile dès la fin de cette année aux Etats-Unis.

iAd monterait ainsi sur la première marche du podium des régies publicitaires dédiées aux terminaux mobiles à égalité avec Google AdMob (21% de parts de marché) mais devant TumpTap, Millenial Media et Yahoo.

Cette montée en puissance de la plate-forme d’Apple va d’abord porter atteinte à Google AdMob, dont les parts de marché vont chuter de 6 points cette année.

Microsoft devrait aussi pâtir de l’arrivée d’iAd, avec une part de marché qui devrait passer de 10% à 7% en 2010.

Toutefois, après cette phase de lancement, la régie publicitaire mobile d’Apple devra aussi s’imposer, alors qu’Adidas et Chanel auraient abandonné des campagnes publicitaires via iAd, fatigués des exigences de la firme de Cupertino en matière de conception des publicités pour sa plate-forme.

Toutefois, Google a encore son mot à dire. Selon l’expert Greg Sterling, cité par EWeekEurope.co.uk, la régie publicitaire mobile de Google a toutes les chances de surpasser iAd ces prochains mois, dans la mesure où, selon lui, les éditeurs seraient plus enclins à travailler avec un partenaire possédant une plate-forme ouverte.

Les smartphones Android ont ainsi plus de chance de se vendre que les iPhone et autres iPad, dans la mesure où ceux-ci sont l’apanage d’un seul constructeur, tandis que bon nombre de fabricants déploient leurs propres terminaux sous Android.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur