Publicité mobile : Twitter s’offre le native advertising de Nemo Media

MarketingPublicitéRégulations
twitter-nemo-media

Spécialisée dans le native advertising à destinations des développeurs d’applications mobiles, la start-up américaine Nemo Media rejoint les rangs de Twitter.

Twitter se renforce dans la publicité mobile en rachetant Nemo Media.

Établie à San Francisco depuis un peu plus d’un an, cette start-up spécialisée dans le native advertising compte huit employés, dont ses trois cofondateurs, tous des anciens de Google. L’actuel CEO se nomme Gabor Cselle. Ancien directeur produits pour Gmail, Android et Google Now, il avait rejoint le groupe Internet en 2010 dans le cadre de l’acquisition de sa société ReMail, qui développait un moteur de recherche de courriers électroniques en mode hors-ligne pour iPhone. Auparavant, il supervisait les équipes d’ingénieurs de Xobni, dont le gestionnaire de contacts multiplateforme a été racheté l’été dernier par Yahoo.

Nemo Media propose aux développeurs de mieux monétiser leurs applications mobiles en offrant une alternative aux pop-up et bannières standard, avec des formats natifs conçus pour s’intégrer au sein de flux d’actualités, de partage de photos ou encore de messagerie instantanée. Un kit de développement logiciel (SDK) est disponible pour iOS et Android, avec la possibilité d’utiliser des formats prédéfinis ou de créer des modèles personnalisés.

Un tableau de bord permet d’estimer les revenus générés au sein de chacune des applications et ainsi de déterminer des profils d’utilisateurs pour ensuite réguler l’affichage des publicités. En exploitant ce type d’outils, Facebook a généré près de 2 milliards de dollars au cours des 12 derniers mois.

Namo Media avait passé avec succès l’étape de l’amorçage en levant 1,9 million de dollars auprès de plusieurs fonds d’investissement dont Google Ventures et Andreessen Horowitz. Twitter n’a pas dévoilé le montant investi dans cette acquisition, mais les sources “proches du dossier” qui se sont confiées au Wall Street Journal évoquent une transaction à moins de 100 millions de dollars.

Le site de micro-blogging joue la complémentarité avec les technologies de Real-time bidding (RTB) intégrées dans son portefeuille avec le rachat, en octobre dernier, de la société MoPub, qui servait alors plus d’un milliard de publicités par jour sur les applications mobiles d’iOS et d’Android.

Ce jeudi dans les échanges d’après-Bourse, l’action Twitter, cotée sur le NYSE, s’affichait en hausse de 3,01%, à 33,89 dollars, encore au-dessus de son niveau d’introduction à 26 dollars.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Twitter ?

Crédit photo : Pakhnyushcha – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur