Pwn Pad : la tablette Nexus 7 réincarnée en dispositif de hack

MobilitéTablettes
Pwn Pad hack réseau

Optimisée avec un double amorçage Android / Linux Ubuntu, un adaptateur Wi-Fi et des logiciels dédiés, la tablette Nexus 7 se reconvertit en un dispositif de sécurité des réseaux : le Pwn Pad.

La tablette Nexus 7, assemblée par Asus pour le compte de Google, s’est révélé un usage inattendu lors de la conférence RSA 2013.

La société Pwnie Express l’a optimisée pour en faire un dispositif de sécurité des réseaux, avec un double amorçage entre Android 4.2 “Jelly Bean” et Linux Ubuntu 12.04 LTS.

Le produit original est exploité au-delà même de ses possibilités : outre le Bluetooth 4.0 intégré de série, le connecteur USB permet l’utilisation d’une interface Ethernet pour contrôler les réseaux fixe… mais aussi d’un adaptateur Wi-Fi TP-Link TL-WN722N pour les infrastructures sans fil.

Livraison prévue en avril aux Etats-Unis pour ce produit qui embarque, comme le note Silicon.fr, un véritable arsenal du petit pirate informatique.

Notamment une série de solutions de hacking qui peuvent fonctionner sous Android, dont Kismet, logiciel libre de détection de réseaux, analyseur de paquets et système de contrôle d’intrusion pour réseaux sans fil de type 802.11.

Poids léger, mais prix lourd (795 dollars HT contre 199 dollars pour la Nexus 7 “stock”).

Pour autant, il s’agit, selon Dave Porcelle, d’un terminal “plus cool qu’un PC portable pour épater le chaland“.

Le CEO de Pwnie Express s’adresse plus particulièrement à un public de geeks fans de sécurité informatique.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous vos informations personnelles sur Internet ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur