QoQa.fr a vendu les premières Google Glass françaises

Régulations

Le site QoQa.fr a opéré une vente exceptionnelle de Google Glass en France. Une événement qui n’est pourtant pas autorisé par Google et que les acquéreurs ont payé au prix fort.

La vente des premières Google Glass françaises n’étaient pas un poisson d’avril. Même si les lunettes connectées de Google ne sont pas encore commercialisées sur les circuits de distributions normaux aux Etats-Unis, quelques Français ont déjà pu mettre la main sur cette technologie.

La nouvelle s’est répandue le 1er avril et a longtemps fait croire à une mauvaise blague. Après tout, certains journaux n’hésitaient pas à annoncer le début d’une commercialisation officielle des lunettes en France alors même que les Google Glass ne sont pas sorties de leur programme bêta “Explorer” aux Etats-Unis.

Des Google Glass vendues bien plus cher qu’aux USA

Pourtant dans la nuit du 1er au 2 avril, le site QoQa.fr, spécialisé dans la vente exceptionnelle de produits avant leurs dates de commercialisation officielles, vendait quelques dizaines de paires de Google Glass. Expérience renouvelée vers midi le 2 avril. A chaque fois, le résultat a été le même : les stocks ont été écoulés en quelques secondes, malgré un prix nettement supérieur à ce que propose Google aux USA.

Alors que le groupe Internet propose les derniers modèles de Google Glass Explorer pour 1500 dollars aux personnes pouvant justifier d’une domiciliation aux Etats-Unis (des accords spécifiques existent néanmoins avec des sociétés et professionnels étrangers), QoQa.fr vendait ses exemplaires pour 1799 euros.

Dans une interview accordée à LyonCapital, Cédric Dagault, gérant du site français, admet que les exemplaires des lunettes connectées n’ont pas été fournis par Google. QoQa.fr s’est a contacté un fournisseur tiers et a payé « autour de 2000 dollars hors taxes » (environ 1750 euros TTC) chaque exemplaire.

Une vente que Google n’approuve pas

Or, Google interdit dans ses conditions générales de vente la revente de Google Glass à des tiers (infractions déjà de nombreuses fois constatées sur eBay notamment). La firme de Mountain View menace d’ailleurs de désactiver à distance les lunettes qui sortiraient du circuit de distribution imposé par la firme. Une problématique que Cédric Dagault ne craint pas.

« Nous avons fait des recherches et nous n’avons trouvé personne avec des Glass bloquées. Le souci reste les lunettes associées à plusieurs comptes ce qui pourraient mettre la puce à l’oreille de Google. Nous avons acheté des lunettes vierges, il n’y aura pas de problème. Google n’a pas les moyens de savoir si le produit a été acheté via le circuit traditionnel ou ailleurs ».

google-glass-qoqa-france
QoQa.fr aurait écoulé moins d’une centaine de Google Glass en quelques minutes.
Source image : QoQa.fr

Quiz : Connaissez-vous les matériaux qui composent les produits high-tech ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur