Quadruple play, montée en débits…France Telecom – Orange veut rebondir dans le haut débit fixe

CloudRéseauxTrès haut débit

Stéphane Richard cherche une nouvelle impulsion via le quadruple play. A côté, l’ARCEP veut limiter les vélléités de “montée en débits” de l’opérateur.

Pour le pan “réseaux” de son prochain plan de stratégie groupe, France Telecom pariait beaucoup sur la montée en débit. Mais l’ARCEP vient de calmer les ardeurs de l’opérateur.

En fait, il s’agit d’une stratégie Fiber-To-The-Curb (FTTC) ou comment amener la fibre optique jusqu’au sous-répartiteur pour permettre l’accès à la sous-boucle locale de France Télécom).

Le “régulateur des télécoms” vient de publier ses recommandations en la matière après avoir initié une consultation publique et avoir requis l’avis de l’Autorité de la concurrence.

Elle favorise la fibre à l’abonné (Fiber-To-The-Home ou FTTH en anglais) dans les zones de déploiement de court à moyen terme (3 à 5 ans).

En revanche, l’ARCEP se montre plus attentif dans les zones où le déploiement FTTH sera plus lent.

“D’ici mi-2010, après la fin des travaux techniques engagés, et conformément à ses obligations règlementaires, France Telecom précisera donc son offre de référence permettant l’injection de signaux DSL à la sous-boucle”, précise l’ARCEP dans son communiqué de presse.

La montée en débits sera-t-elle finalement l’un des pans stratégiques du grand projet réseaux de France Telecom – Orange ?

Stéphane Richard, le directeur général qui prend les rênes du groupe en mars avec une nouvelle équipe de direction, devrait annoncer “un plan d’action” à la fin du même mois et présenter “un projet d’entreprise” avant l’été.

(lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur