Qualcomm promeut le haut débit sans PC et sans téléphone mobile

Cloud

L’équipementier américain a mis au point un dispositif spécial pour surfer en haut débit dans les pays émergents. Rien qu’en passant par le réseau 3G.

Pour permettre aux habitants des pays émergents de profiter de l’Internet haut débit, Qualcomm vient de mettre au point un nouveau dispositif pour pouvoir naviguer facilement sur la Toile sans téléphone mobile et sans ordinateur.

Baptisé Kayak et fabriqué par le taïwanais Inventec, il se présente sous la forme d’un boîtier qu’il suffit de connecter à un écran d’ordinateur ou à une télévision. Pour offrir le haut débit, Kayak utilise tout simplement le réseau 3G qu’il détecte.

L’équipementier américain pour terminaux mobiles précise également que Kayak peut être en même temps relié à un clavier ou à une souris. Un modem/PC nouvelle génération en quelque sorte pour des pays dans lesquels les connections filaires demeurent encore marginales et trop coûteuses.

Kayak adopte Opera

Kayak devrait aussi intégrer le navigateur Opera, ainsi que des applications de productivité Web 2.0 accessibles depuis le navigateur et basées sur le principe du cloud computing*.

Qualcomm n’a pas encore révélé le prix de son dispositif Kayak. Mais l’on sait qu’il devrait d’abord être testé en Asie du Sud-Est dans le courant du premier trimestre 2009.

* Définition de cloud computing : les applications et les données ne se trouvent plus sur l’ordinateur local, mais – métaphoriquement parlant – dans un nuage (Cloud) composé d’un certain nombre de serveurs distants interconnectés au moyen d’une excellente bande passante indispensable à la fluidité du système (source Wikipedia)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur