Qualcomm rachète Flarion

Mobilité

Cette acquisition permet à Qualcomm de mettre la main sur les technologies OFDMA et FLASH-OFDM, concurrentes à la sienne.

Le fournisseur de solutions de télécommunications sans fil Qualcomm va débourser environ 600 millions de dollars (dont 205 millions en cash et actions) pour acquérir Flarion Technologies. Cette start-up américaine est spécialisée dans le développement de l’Orthogonal Frequency Division Multiplex Access (OFDMA) et a par ailleurs mis au point le Flash-OFDM, une technologie de services mobiles haut débit sur protocoles Internet.

Cette acquisition permet donc à Qualcomm de compléter sa panoplie de technologies de communication jusqu’alors limité au CDMA (Code Division Multiple Access), une norme essentiellement exploitée dans les communication mobiles aux Etats-Unis. L’OFDMA est un procédé de modulation numérique des signaux exploité notamment pour la diffusion de la TNT, les normes 802.1x (Wi-Fi, Wimax…) et les futures génération de mobiles (4G).

Transferts haut débit

“Le rapprochement des ressources d’ingénierie de Flarion et Qualcomm étendent considérablement notre position en temps qu’acteur innovant et leader dans l’industrie sans fil”, déclare Paul E. Jacobs, le directeur général de Qualcomm dans le communiqué. “Nous pensons que le CDMA est la meilleure technologie pour équiper les réseau sans fil à grande échelle dans un futur proche, mais avec Flarion nous pouvons désormais fournir les opérateurs qui préfèrent l’OFDMA.”

Flash-OFDM, la technologie développée par Flarion, autorise les transferts sans fil à haut débit (jusqu’à 1,5 Mbits/s) à partir d’une puce qui tient sur une simple carte au format CompactFlash ou PC Card. Propriétaire, Flarion tente de la faire adopter dans la norme du 802.1x (Wi-Fi…). Elle vient donc concurrencer la vieillissante norme CDMA et séduit de plus en plus d’opérateurs, notamment pour sa compatibilité avec le protocole Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur