Gestion électrique des puces : Qualcomm rachète Summit Microelectronics

Régulations

Un deal à la Silicon Valley : Qualcomm (conception de puces pour terminaux nomades ou mobiles) rachète Summit (fabrication de circuits électriques intégrés programmables).

Qualcomm vient d’annoncer l’acquisition de Summit Microelectronics.

Un deal “high-tech”  entre voisins de la Silicon Valley en Californie.

Car le concepteur de puces pour terminaux mobiles est basé à San Diego.

Tandis que la société acquise, qui fabrique des circuits électriques intégrés programmables, est basé à Sunnyvale.

Le montant de la transaction n’est pas communiqué dans le communiqué.

Une fois l’opération bouclée, Summit va intégrer la division réseaux CDMA (3G) de Qualcomm. Mais on peut imaginer que le groupe acquéreur vise désormais le potentiel 4G/LTE.

Cela inclut un transfert de personnel (une cinquantaine de personnes) et de propriété intellectuelle (brevets).

Mais aussi des technologies de semi-conducteurs susceptibles de servir à Qualcomm pour renforcer ses processeurs Snapdragon.

Le point fort de Summit MicroElectronics, c’est la gestion de la consommation électrique des puces.

Depuis sa création en 1997, Summit est engagé dans la course aux économies d’énergie.

Le concepteur high-tech (mode fabless, tout comme Qualcomm) a notamment intégré ses puces dans des chargeurs intelligents, des alimentations à découpage et des régulateurs de tension dynamique.

Son catalogue de produits inclut par ailleurs des modules laser à tension variable, des convertisseurs de courant AC-DC et des potentiomètres.

Et il s’adresse à des terminaux nomades comme des lecteurs e-book, des smartphones ou des tablettes.

En 2006, Summit a mené un tour de table initial à 3,2 millions de dollars, sous la houlette de FirstMark Capital et Northwest Ventures, également partie prenante, l’année suivante, d’une deuxième levée de fonds à 10 millions de dollars.

Le très remarqué Nokia Growth Partners avait lui aussi pris part à ces discussions, signe que Nokia s’intéressait de près  à l’oeuvre de Summit MicroElectronics.

Mais la situation a évolué depuis lors.

Nouvelle locomotive du marché des processeurs mobiles devant Texas Instruments, Qualcomm enrichit son portefeuille d’une expertise technologique qualifiée “d’argument de compétitivité“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur