Qualcomm redéfinit son offre de SoC d’entrée et de milieu de gamme

4GComposantsMobilitéPoste de travailSmartphones

Qualcomm vient de dévoiler sa nouvelle génération de SoC mobiles d’entrée et de milieu de gamme, tandis que ses modems adoptent maintenant un nom en “Snapdragon X”.

Alors qu’ARM a présenté sa nouvelle architecture 64 bits Cortex-A72 il y a deux semaines, c’est au tour de Qualcomm de lever le voile sur 4 nouveaux SoC mobiles : les Snapdragon 620, 618, 425 et 415.

La société américaine en profite également pour clarifier et simplifier la nomenclature des modems. Exit le nom « Gobi » associé à 4 chiffres, puisque les modems embarqués et discrets adoptent maintenant le nom « Snapdragon X » suivi d’un chiffre.

Le Snapdragon X5 LTE (anciennement Gobi 9X25) est un modem LTE de catégorie 4 (150 Mb/s descendant et 50 Mb/s montant).

On trouve ensuite le X8 LTE qui supporte la 4G LTE de catégorie 7 avec agrégation de porteuses (2 fois 20 MHz aussi bien en download que upload, une première pour des Snapdragon 400 et 600) pour des débits de 300 et 100 Mb/s. Il gère également le LTE Broadcast, le LTE dual SIM et la VoLTE.

Avec ces modems intégrés, Qualcomm apporte la vélocité de la 4G LTE avancée à des puces d’entrée de gamme.

Deux modems plus véloces complètent l’offre. Le X10 et X12 (anciennement Gobi 9×45) LTE sont des modems LTE de catégorie 9, c’est-à-dire qu’ils peuvent agréger jusqu’à 3 porteuses (de 20 MHz) pour les débits descendants. Cela se traduit par des débits pouvant atteindre 450 Mb/s (descendant) et de 50 Mb/s (X10) à 100 Mb/s (X12).

La famille Snapdragon 600 gagne deux nouvelles puces avec les Snapdragon 620 et 618. Leur processeur ont en commun les 4 coeurs Cortex-A72 cadencés jusqu’à 1,8 GHz qui sont associés, dans une configuration big.LITTLE, à 2 et 4 coeurs Cortex-A53 cadencés jusqu’à 1,2 GHz, respectivement pour les 618 et 620. Ils sont aussi pourvus d’un nouveau processeur graphique Adreno non encore divulgué (Adreno 510 ?).

Ces deux nouveaux SoC de milieu de gamme gagnent en fonctionnalités grâce au double ISP (Image Signal Processor) pouvant gérer jusqu’à deux APN de 13 mégapixels chacun, au support du décodage haute-fidélité du son (192 kHz/ 24 bits), à l’encodage matériel HEVC (H.265) et de la définition Quad HD (2K). Enfin, ils étrennent le nouveau modem intégré Snapdragon X8 LTE.

Les Snapdragon 425 et 415 intègrent un processeur octo-coeur (8 coeurs Cortex-A53 cadencés jusqu’à 1,7 GHz (425) et 1,4 GHz (415)), une première pour des puces de la famille Snapdragon 400. C’est le GPU Adreno 405 qui assure les performances graphiques. Un double ISP supportant jusqu’à deux APN de 13 mégapixels ainsi que le décodage haute-fidélité du son distinguent le 425 du 415. Ce dernier hérite d’un modem Snapdragon X5 tandis que le 425 adopte le Snapdragon X8.

Reste qu’il devient parfois difficile de distinguer les différents pré-carrés normalement associés à chaque gamme. Ainsi, le processeur du Snapdragon 425 est plus performant que ceux des Snapdragon 610 et 615. Pour schématiser, le haut de gamme de la famille Snapdragon 400 dépasse l’entrée de gamme de l’offre Snapdragon 600.

Avec son offre de SoC d’entrée et de milieu de gamme rehaussée grâce à des fonctionnalités héritées de la gamme premium Snapdragon 800, Qualcomm entend bien gagner des parts de marché dans ses segments pris d’assaut par les constructeurs taïwanais et chinois (MediaTek, Rockchip…).

Qualcomm pourrait également profiter du prochain MWC (Mobile World Congress) pour présenter ses propres coeurs Krait 64 bits.

Des échantillons des Snapdragon 415 sont dès à présent disponibles et des terminaux mobiles équipés de ce SoC sortiront au premier semestre 2015. Les Snapdragon 620, 618 et 425 seront, eux, dans des terminaux au second semestre.

 

Crédit photo : Qualcomm


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur