Qualcomm s’ARM d’ambition pour 2012

ComposantsMobilitéOS mobilesPoste de travailTablettes

Qualcomm prévoit, pour 2012, de renforcer la présence de ses processeurs SnapDragon sur les plates-formes mobiles avant une incursion sur les ordinateurs portables et de bureau.

Qualcomm joue le grand jeu et annonce, pour l’année à venir, pas moins de 350 terminaux équipés de processeurs SnapDragon.

Le fabricant de semi-conducteurs entend s’appuyer sur sa connaissance des plates-formes mobiles pour investir à terme le marché des ordinateurs portables et de bureau.

Ses propos recueillis par Fudzilla, le senior Vice-Président Enrico Salvatori évoque “une trentaine de tablettes“, ce qui en dit long sur des ambitions résolument sorties du placard.

Qualcomm se prend d’ores et déjà à rêver d’un cocktail détonant alliant ses processeurs articulés autour d’un SoC MSM8960 gravé en 28 nm à Windows 8, sous la forme de machines de bureau, mais aussi dans des notebooks.

Dans un premier temps, appréhender le tournant d’Android Ice Cream Sandwich paraît primordial, à l’heure où les Nvidia Tegra perdent en superbe face à des solutions alternatives telles que l’OMAP de Texas Instruments, vraisemblablement plus habilité à l’exécution de la nouvelle version d’Android.

Mais Qualcomm devra d’abord aguicher les constructeurs. Actuellement, sa présence se limite grosso modo aux smartphones, malgré une incursion dans les tablettes HTC.

A cette seule condition sine qua non, les premiers mois de l’année à venir pourraient voir l’avènement de l’architecture Krait et son processeur MSM8960 double coeur à 1,7 GHz, associé à un module 3G LTE ainsi qu’à un GPU Adreno 225, compatible DirectX 9.

La grande amplitude de ses variations en fréquence laisse augurer de sérieuses économies d’énergie. Un point crucial, les ultrabooks en ligne de mire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur