Qualité 4G – 3G : les carences des opérateurs selon UFC-Que Choisir

4GMobilitéRégulations
qualite-services-mobiles-4G-3G-UFC-que-choisir-relève-carences-opérateurs

Enquête UFC-Que Choisir : la 4G se déploie à deux vitesses et les performances 3G des opérateurs varient fortement. SFR et Free Mobile sont davantage exposés.

Il existe des différences importantes sur les qualités de service 3G proposés par les quatre opérateurs réseaux et c’est encore plus flagrant sur la 4G. L’UFC-Que Choisir poursuit son combat pour que les consommateurs français disposent d’un meilleur accès à l’Internet mobile.

Sur la disponibilité de la 4G, l’association perçoit une “disparité géographique qui s’ajoute à la disparité entre opérateurs” au regard des tests réalisés sur le terrain (“10 000 données récoltées”). Ce qui donne l’impression d’un déploiement de la “4G à deux vitesses” et d’une vision tronquée de l’Internet mobile très rapide. Théoriquement, on devrait atteindre de 115 Mbit/s. Mais il existe des écarts important entre le papier et la réalité.

Cité par UFC-Que Choisir, SFR n’afficherait qu’un débit médian de 3,2 Mbit/s à Aix-en-Provence. Mais l’opérateur au carré rouge contre-attaque sur le volet de la communication en annonçant la 4G+ (LTE-Advanced) à Toulon.
Plus globalement, le débit médian en téléchargement diverge en fonction des points de tests : de 35,1 Mbit/s à Paris, il tombe à 28,3 Mbit/s à Bordeaux pour chuter à 12,1 Mbit/s à Aix-en-Provence.

“Il faut faire attention au prix lors de l’achat de leurs forfaits mobiles, les consommateurs manquent d’éléments d’information sur les qualités de service réelles proposées par les opérateurs dans leur localité”, estime UFC-Que Choisir dans son communiqué.

Dans la catégorie 3G, l’association pro-consommateurs présidée par Alain Bazot demande que “toute la lumière sur les origines des restrictions sur la 3G” soit faîte. Si Orange et Bouygues Telecom sont épargnés par les critiques, SFR et surtout Free Mobile sont davantage exposés.

Tout en montrant un certain enthousiasme à l’arrivée d’un quatrième opérateur, UFC-Que Choisir dresse néanmoins un constat d’une “très forte asymétrie de qualité entre le réseau propre de Free et l’itinérance”.

Elle a engagé une action en justice en janvier 2013 pour faire pression sur le groupe de Xavier Niel : “Un test séparé de la qualité de service 3G proposée par Free Mobile, selon qu’elle soit issue de son réseau propre ou de l’itinérance Orange, démontre de fortes différences qualitatives.”

Comment UFC-Que Choisir alimente son Observatoire
UFC-Que Choisir exploite l’application mobile Info Réseau pour alimenter son Observatoire de la couverture de l’Internet mobile (version uniquement Android disponible sur le Google Play Store, tant pis les détenteurs d’iPhone). Il est possible de consulter la carte de la couverture mobile fraîchement actualisée. Sinon, ITespresso.fr vous propose aussi un utilitaire pour dénicher la 4G autour de vous

(Crédit photo : Shutterstock.com –  Droit d’auteur : PathDoc)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur