Quand e-mail rime avec mobilité

Régulations

Les trois opérateurs français de téléphonie mobile lancent des services de notification de mails.

Très attendus par les utilisateurs nomades, les premiers services d’envois de mails sur téléphone mobile arrivent en France. Utiles, ces services ne dispensent pas toutefois de l’ordinateur car il s’agit plus de services de notification que de routage de mails. C’est à l’occasion du Sircom que Bouygues Télécom a lancé son nouveau service ExpressMail, permettant à l’utilisateur d’être prévenu de l’arrivée d’un mail sur son téléphone portable.

Le principe est simple. Grâce à une boîte aux lettres spécifique, l’utilisateur est prévenu de l’arrivée d’un message sans être dépendant de son ordinateur. Avec ce service, l’utilisateur se voit attribuer une adresse personnelle de messagerie, son numéro de téléphone suivi de @bouygtel.com. Si l’utilisateur dispose déjà d’une adresse personnelle (sur Wanadoo, Hotmail, etc.), l’opérateur propose un transfert de cette adresse existante sur son service.

Côté pratique, ce service est intéressant pour la fonction de notification de mail car, pour lire un message sur le téléphone, il faut avoir et de la patience et de bons yeux. L’abonné peut recevoir jusqu’à 380 caractères maximum sur son téléphone, l’équivalent de trois messages courts (SMS). Pour des mails plus longs, il est fortement conseillé de se connecter sur un ordinateur digne de ce nom.

La différence avec les messages SMS ? Ces derniers sont disponibles de mobile à mobile, ou d’Internet à mobile, mais impossible, si on n’est pas abonné d’envoyer un mail depuis son mobile. Pratique aussi, mais pas aisé, l’envoi, depuis le mobile, de petits messages.

SFR n’est pas en reste non plus dans les offres de services de messagerie sur téléphone mobile. Chez Cegetel, l’offre s’appelle In-édit et se compose de trois services. Le premier, le plus simple, e-texto, propose l’envoi et la réception de petits messages (pas plus de 160 caractères). Petit détail, si le message reçu mentionne le numéro de téléphone d’une personne à recontacter, en pressant la touche OK, le numéro sera composé automatiquement. Ce service peut-être choisi seul au prix de 18,09 F. E-web, de son côté, propose le surf sur Internet depuis un portable relié à un assistant personnel (Psion, PalmPilot).

En choisissant ce service, le client ne choisit pas la rapidité car Internet via les réseaux mobiles offre un débit maximal de 9 600 Kbits/s seulement.

Enfin, SFR propose également “E-Mail”, un service de notification (comme ExpressMail de Bouygues) avec la possibilité de lire les 160 premiers caractères du message reçu. Ce service coûte, seul, 24,12 F. Quant à l’abonnement aux trois services, il coûtera 50 francs.

France Télécom ne restera pas bien longtemps à la traîne. En effet, l’opérateur historique teste actuellement un service baptisé Vocalisation. Reprenant les mêmes principes que les services de ses concurrents, Itinéris y apportera une “touche” maison.

Outre la notification d’arrivée de messages, l’opérateur propose la lecture de ces derniers en utilisant la technologie de synthèse vocale de la société de services Élan Informatique. L’utilisateur peut ensuite traiter le mail en y répondant ou en le transférant vers un fax de son choix.

Mais les opérateurs ne sont pas les seuls à proposer ce genre de service. Ainsi, la société toulousaine AG Com a mis au point un logiciel de notification baptisé Mail Messager qui offre le même type de services que ceux proposés par les trois opérateurs, à savoir : nom du correspondant, objet et début du message reçu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur