Quand le Visor se transforme en téléphone

Mobilité

Avant la fin de l’année aux Etats-Unis, un module permettra de transformer un Visor en téléphone mobile. Une fonction originale mais qu’il faudra payer au prix fort. Le VisorPhone n’est pas prévu avant l’année prochaine en France.

Mieux qu’un simple PC de poche, le Visor de Handspring va bientôt pouvoir se muer en téléphone mobile ! On le sait, un des atouts principaux de ce concurrent direct du Palm – auquel il emprunte son système d’exploitation – est justement de pouvoir accueillir des modules additionnels, appelés “Springboard”, capables de lui ajouter des fonctions supplémentaires. Lors de son récent lancement sur le marché français (voir édition du 5 septembre 2000), son constructeur avait par exemple montré un module lecteur MP3 et un autre transformant le Visor en appareil photo numérique.

Et c’est donc un module GSM que Handspring est sur le point de lancer aux Etats-Unis. Grâce au module VisorPhone, on pourra donc téléphoner en portant le Visor à son oreille ou, mieux, en utilisant le kit “mains libres” fourni. On pourra alors continuer à utiliser son Visor de façon classique, pour prendre en note un numéro de téléphone par exemple. A l’inverse, on pourra également éviter de composer un numéro en “cliquant” avec le stylet dans son carnet d’adresses. Une philosophie proche de celle du V100 de Motorola (voir édition du 11 septembre 2000).

Le VisorPhone sera d’abord disponible aux Etats-Unis, au prix de 299 dollars (environ 2 300 francs) avec abonnement. Sans abonnement, le module devrait coûter 499 dollars (environ 3 800 francs), mais ce prix n’a pas pu nous être confirmé officiellement. Autant dire que ce nouveau module est plutôt cher et ne correspond guère à la politique de large diffusion jusqu’à présent menée par Handspring. Le prix du Visor, à partir de 1 200 francs, était l’un de ses atouts majeurs face au Palm. De plus, Handspring semble présenter le VisorPhone comme essentiellement destiné aux communications vocales mais pas comme un outil de connexion sans fil à Internet. En France, il ne devrait pas être disponible avant le premier trimestre 2001.

Autre point à considérer, le poids. Le Visor pèse à lui seul environ 160 grammes. Avec le module, il devrait donc approcher les 200 grammes. Alors que les constructeurs rivalisent d’ingéniosité technique pour faire passer leurs mobiles sous la barre des 80 grammes, tout en les proposant à des prix équivalents.

En réalité, ce n’est pas la première fois que le système d’exploitation du Palm est combiné à un téléphone mobile. Un autre Américain, Qualcomm, avait déjà conçu le pdQ Smartphone, un téléphone mobile doté d’un grand écran tactile caché derrière un clavier téléphonique classique. Une activité rachetée par Kyocera en décembre dernier. Mais ce modèle ne verra pas le jour en Europe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur