Quand les étiquettes NFC envahissent un nouvel hyper Leclerc

Marketing
NFC leclerc

Inauguré le 17 octobre dernier, le nouvel hypermarché Leclerc du centre commercial tout neuf So Ouest à Levallois-Perret (92) joue à fond la carte des étiquettes NFC (Near Field Communication).

Edouard Leclerc, l’épicier de Landernau devenu le héraut de la grande distribution bon marché, est parti trop tôt pour voir cela…

Développée et brevetée par Store Electronic Systems (SES), l’étiquette électronique NFC-tag qui équipe de fond en comble le magasin Leclerc « So Ouest » (Hauts-de-Seine) est une première mondiale dans les hypermarchés.

Le système mis en place permet aux consommateurs d’accéder à toutes les informations concernant l’ensemble des produits présents en rayons en quelques secondes.

Il suffit pour cela de télécharger l’application NFC E. Leclerc sur son téléphone compatible NFC (Near Field Communication), puis d’approcher l’appareil près d’une étiquette.

« L’intégration de la technologie NFC révolutionne le rôle de l’étiquetage électronique et en fait un nouveau média interactif en rayon, capable d’apporter au consommateur toute l’information qu’il attend – et à laquelle il est désormais habitué sur internet – mais cette fois en magasin, dans le rayon, au moment précis où il en a besoin » précise Thierry Gadou, PDG de Store Electronic Systems.

Les téléphones non compatibles NFC ne sont pas ostracisés. Ils peuvent accéder aux informations via un simple scanning des  étiquettes.

« Il était important de profiter de cette nouvelle technologie, notamment pour rendre accessible au maximum de clients une information beaucoup plus complète sur les produits, en particulier les produits Marque Repère et ceux bénéficiant de l’appellation «Approuvé Conso Responsable » souligne David Thibaud, Président du Centre E.Leclerc de Levallois Perret (Hauts-de-Seine).

Les consommateurs ont de la sorte un accès aisé à la composition et à l’origine de nombreux produits. Ils peuvent activer des alertes en cas d’allergies ou de régimes spécifiques (par exemple le « sans gluten ») en créant un profil client ad hoc dans l’application. Et, pouvoir d’achat en berne oblige, ils peuvent aussi contrôler en direct leur budget au fur et à mesure du shopping et gérer leur liste de courses.

Seuls les utilisateurs d’iPhone vont faire la grimace, d’autant qu’ils sont nombreux : ils ne bénéficieront pas de cette technologie refusée par Apple jusqu’à présent.

 

 

Crédit image : Copyright Roger Wissmann -Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur