Quand MacOS 9 se cache dans MacOS X…

Cloud

On l’a dit et répété, le nouveau système d’Apple n’a vraiment rien à voir avec l’ancien. Et pourtant, il est tout à fait possible de faire tourner ses “vieilles” applications sous MacOS X. Il suffit de “réveiller” le MacOS 9 qui sommeille dans tout MacOS X.

Après avoir exploré les nouveautés de MacOS X (voir édition du 20 septembre 2000), je me force un peu la main et me tourne vers la partie de mon disque où se trouve l’ancien système d’exploitation. Comment vont réagir mes “anciennes” applications ? Tiens, il se trouve que je dois lire un document Word. J’essaye ! Un double-clic sur le document… MacOS X m’indique que l’environnement “Classic” est en train de démarrer. Près de trois minutes sont tout de même nécessaires pour lancer Word et ouvrir le document en question. Mais cela fonctionne sans problème. Et pourtant, il ne s’agit pas de Word 98, mais d’un autre logiciel en bêta, la version 2001 d’Office ! Même l’économiseur d’écran du programme “Seti@home” (voir notre édition du 24 janvier 2000), que j’ai réglé pour se déclencher au bout d’une minute d’inactivité, se lance pour la cause.

Profitant de ma veine, je décide de lancer également Outlook Express, pour vérifier la bonne marche des fonctions réseau. Pas de problème non plus, je peux lire mes derniers mails. A ce moment, j’ai désormais 9 programmes ouverts en même temps, dont l’environnement “Classic”, Word et Outlook Express. Qu’à cela ne tienne, je décide de lancer Acrobat Reader et des tableaux de bord, pour pousser encore plus loin le système 9, encastré dans MacOS X. J’ouvre le gestionnaire d’extensions, le gestionnaire Microsoft Office, le gestionnaire de configuration et le tableau de bord ATM. Tous viennent se placer dans le “Dock”, dont on comprend la double utilité de menu “Pomme” et de “Barre de réglages”. Les icônes de MacOS 9 laissent apparaître des pixels. Elles font toutefois bonne figure.

Bon, je vais quand même bien réussir à le faire se planter ce système 9 ! Je sais, je vais lancer un jeu ! Allons-y pour Starcraft ! D’accord, il n’est plus très récent, mais c’est un jeu plaisant et surtout qui nécessite 64 Mo installés. Bizarrement, l’application réussit son lancement… Mais elle échoue après quelques dizaines de secondes et disparaît de l’environnement “Classic”. C’est alors le début de la fin. Au bout d’une minute d’attente, MacOS 9 s’écroule : les extra-terrestres du projet “Seti@home”, en se manifestant à nouveau, font apparemment quitter le système. Mais, on se rassure, MacOS X, lui, n’est absolument pas perturbé par l’événement. Calcul de l’opération réalisée : ouverture de pas moins de 150 Mo de logiciels en même temps ! Pour 64 Mo de mémoire vive installée… Pas mal, non ? Normalement, ces applications n’auraient pas pu démarrer sur une machine uniquement équipée de MacOS 9, par manque de mémoire disponible !

Quelques détails à noter dans cette émulation de système : le menu Pomme est bien sûr de retour ainsi que le menu Applications qui montre quant à lui les applications ouvertes dont celles sous MacOS X ! Il est donc possible de naviguer d’un environnement à l’autre par ce biais. De même, dans X, le raccourcis clavier “Pomme-Tab” permet également de passer d’un logiciel à l’autre.

Au final, il s’agit bien de l’environnement connu des utilisateurs du Mac. Quelques petites modifications y apparaissent, comme le raccourcis “Pomme-M”, qui permet de créer un alias, remplacé ici par “Pomme-L”, qui est également utilisable sous X. Les applications fonctionnent bien. Je n’ai noté qu’un ralentissement minime tout à fait surmontable. Pour les applications de base, il est évident que l’environnement est largement suffisant. Le passage de 9 à X se fait sans difficulté et très rapidement on s’amuse à utiliser une application ou l’autre sans se soucier de savoir où l’on se trouve. La différence est pourtant flagrante : le menu Pomme et l’environnement “Platine” apparaissent sous “Classic” là où je me retrouve face à la transparence et la virginité d’Aqua. Je ne vous ai pas encore parlé d’Aqua ? Et pourtant la nouvelle interface graphique d’Apple me remplit les yeux depuis une semaine. Promis, je vous la détaille demain.

Pour en savoir plus :

* Les conseils d’utilisation de 9 dans X (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur