Quark et Adobe face à face sur X

Cloud

Mac OS X semble devoir devenir le champ de bataille des éditeurs : Adobe lance InDesign 2.0 alors que Quark s’apprête à fournir Xpress 5. Les deux éditeurs promettent une intégration avancée de leurs solutions. Les deux logiciels ont été profondément remaniés.

La sortie imminente de la version “présentable” et surtout utilisable de Mac OS X tend à accélérer l’arrivée des éditeurs sur la plate-forme, dont Adobe et Quark qui s’apprêtent à se livrer une bataille pour la domination du marché de l’édition sur le nouvel OS. Quark a ainsi déjà présenté une version avancée de sa copie de travail d’Xpress 5.0 au WebPublishing de Londres en juillet (voir édition du 6 juillet 2001) et lors du dernier MacWorld à New York (voir édition du 19 juillet 2001) et un de ses dirigeants présentait lundi, lors d’une intervention au Seybold, les solutions de publication basées autour d’Xpress. La promesse d’une gestion avancée de l’information et de l’intégration des données est le point fort de la présentation réalisée par Jürgen Kurtz, le responsable de la gestion des produits.

Face à Quark, l’éternel concurrent Adobe. L’autre éditeur de solutions de publication présentera le concurrent direct d’Xpress, Indesign 2.0, dont il se dit que la version a été retravaillée en prenant en compte les remarques et les suggestions de ses clients. Le logiciel est censé apporter un plus incontestable en termes de productivité et de travail collaboratif. Il doit notamment s’appuyer très fortement sur l’ensemble des technologies graphiques incorporées dans Mac OS X et permettre à ses utilisateurs de passer indifféremment d’une application Adobe à l’autre pour réaliser leur travail. La présence des deux poids lourds de l’édition et de la publication graphique au Seybold n’est pas une surprise. En revanche, les thématiques sur lesquelles ces compétiteurs se battent se rapprochent de plus en plus fortement. Le match Adobe (beaucoup plus récent dans la publication) contre Quark figure ce qui devrait se retrouver sur plus d’un segment des éditions logicielles en raison de l’apparition du nouveau système : Mac OS X fait figure de tremplin pour de nombreux éditeurs qui voudraient chercher à se faire une place au soleil. Le nombre limité d’applications phares utilisées à travers le monde explique que les éditeurs fassent un effort pour rester dans la course ou y participer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur