Quatre Chinois condamnés pour avoir piraté Windows XP

Cloud

La Chine vient de condamner à de la prison ferme et à de fortes amendes quatre Chinois qui ont distribué sur le Web une copie piratée de l’OS Windows XP.

Les autorités chinoises continuent de batailler ferme contre les pirates informatiques. Quatre Chinois viennent d’être condamnés par le tribunal de Suzhou, dans l’est de la Chine, à des peines allant jusqu’à trois ans et demi de prison ferme pour exploitation et distribution d’une version piratée de l’OS vedette de Microsoft, Windows XP.

Par l’entremise d’un site Web, ces pirates offraient la possibilité de télécharger une copie illicite du système d’exploitation Windows XP, baptisée Tomato Garden Windows XP. Selon la justice chinoise, cette version piratée aurait été téléchargée par au moins dix millions d’internautes.

Hong Lei, le créateur de Tomato Garden Windows XP, ainsi qu’un de ses complices, Sun Xianzhong, ont été condamnés à la peine la plus lourde, assortie d’une amende d’un million de yuans chacun (environ 102 000 euros). Les deux autres accusés devront purger deux ans de prison et payer 100 000 yuans d’amende (environ 10 000 euros). En outre, Chengdu Gongruan Networking Technology, l’entreprise qui gérait le site Web, a été condamnée à verser une amende de 8,77 millions de yuans, et une partie de ses bénéfices, générés illégalement, lui a été soustrait, à hauteur de 2,92 millions de yuans.

Depuis plusieurs mois la Chine n’hésite pas à mener des actions médiatisées contre les pirates de son pays. En janvier dernier, les autorités chinoises avaient démantelé le plus grand réseau de piratage de logiciels au monde. D’après Microsoft, une des principales victimes de ce réseau de contrefaçons de logiciels, cette organisation distribuait au moins 19 de ses produits, pour une valeur marchande estimée à 2 milliards de dollars.

Toutefois, ces campagnes de démantèlement ciblées ne semblent pas encore suffisantes. Un parlementaire américain de retour de Pékin a estimé que les efforts de la Chine contre le vol de propriété intellectuelle restent trop inefficaces. “Des centaines de sites fournissent des téléchargements et des liens vers des films, des enregistrements et des jeux gratuits”, a déclaré Howard Berman, un élu de l’Etat de Californie, rapporte l’agence Reuters.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur