Quatre nouveaux smartphones pour renflouer Windows Phone

CloudMobilitéOS mobiles

En perte de vitesse, Windows Phone 7 développé par Microsoft tente une incursion sur quatre terminaux produits par autant de nouveaux partenaires : Samsung, Acer, Fujitsu et ZTE.

Son développeur aura beau l’encenser, Windows Phone 7 reste à l’heure actuelle un OS discret. Tout au plus peut-il se targuer de réunir quelques millions d’adeptes, quand Android et iOS se complaisent sur leur nuage.

Pour autant, Steve Ballmer se montre ambitieux. Il concède toutefois que “Windows Phone 7 est passé en un an de très petit à très petit“. Et pour cause, avec 3,3% de parts de marché en 2011, contre 4,4% en 2010, Microsoft s’affiche comme un acteur mineur du marché mondial des smartphones.

Nokia, son nouveau principal partenaire œuvrant à l’implémentation de Meego dans les smartphones, peine à s’établir comme le porte-drapeau de l’écosystème WP7. Aussi Microsoft a-t-il noué des partenariats avec Samsung, Acer, Fujitsu et ZTE.

De ces quatre grands de la téléphonie mobile, chacun a présenté dans les grandes lignes un terminal équipé de Windows Phone. Samsung confirme là son intention de s’ouvrir à toutes les plates-formes, après Bada et Android.

Mais ces appareils ne datent pas d’hier. Ils avaient pour la plupart été, sinon présentés, tout du moins mentionnés durant le dernier Mobile World Congress de Barcelone.

Leur positionnement escompté sur un marché inondé de modèles plus innovants avait alors laissé un goût amer aux aficionados de WP7. Leur annonce avait toutefois ouvert des perspectives de compensation de l’échec cuisant de Windows Mobile.

Après leur officialisation par Microsoft lors de la conférence annuelle dédiées à ses partenaires, on n’en sait pas beaucoup à propos de ces terminaux dont le point commun semble être le créneau tarifaire.

En effet, selon Olivier Ribet, responsable de la division Windows Phone France, “les prix affichés seront parmi les plus bas du marché pour une telle gamme de produits“.

S’il est acquis que Mango animera chacun de ces smartphones, Microsoft a préféré mettre en avant leur diversité, sans afficher plus de caractéristiques techniques. La stratégie de diversification de l’offre vise à élargir le spectre des acheteurs potentiels.

Cette démarche induit un travail de fond sur le “form factor” de chaque appareil. Cela passe par la refonte de l’aspect esthétique, sans quoi “des smartphones trop semblables pourraient connaître un échec“, selon Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur