Quatre syndicats de HP France acceptent la négociation

Cloud

Un protocole, rejeté par la CGT, servira de base pour discuter de la réduction du nombre de postes supprimés et de la révision de l’accord 35 heures.

Vendredi matin, la direction de Hewlett-Packard France et les représentants de quatre syndicats (CFDT, CFE-CGC, CFTC et FO) ont signé le protocole d’ouverture de négociations. Ce document vise à réduire le nombre de suppressions de postes initialement prévu dans le cadre du plan de restructuration mondiale de HP annoncé à la rentrée (voir édition du 9 septembre 2005).

En contrepartie, la direction de HP France exige un réaménagement de l’accord d’aménagement et de réduction du temps de travail (ARTT). Cette procédure liée au protocole faisait l’objet d’une discussion entre les parties depuis le 23 septembre.

Si les délégations syndicales signataires représentent 90% des employés du groupe HP France, la CGT s’est toutefois démarquée en refusant de signer ce protocole. Interrogé par l’AFP, Laurent Viallard, délégué syndical central du “Centre de Compétence France” de HP (une des deux principales structures de la branche française du groupe informatique), évoque un “marchandage des 35 heures” et compte engager “le plus rapidement possible” une procédure pour dénoncer cet accord.

Tentative de sauvegarder 300 postes

Rappelons que le protocole vise à ramener à 940 le nombre de suppressions de postes (contre 1 240 à l’origine) et à en créer 50 autres. Un volet concernant les départs en préretraite est également en cours de discussion.

“Nous allons essayer de faire baisser ce chiffre et voir si les suppressions de postes proposées sont réellement justifiées d’un point de vue économique”, commente Jean-Paul Vouiller, délégué syndical central HP France représentant la CFTC. Rappelons qu’en l’état actuel, les départs sont négociés sur la base du volontariat.

Calendrier très technique

Quelles sont les prochaines étapes dans le processus de négociation ? Avec la signature de ce protocole, la direction et les syndicats vont continuer jusqu’à fin janvier à échanger leurs points de vue sur les départs envisagés. Ensuite viendra la procédure légale d’information et de consultation du Comité de Groupe et des deux comités d’entreprise. Cette étape devrait durer deux mois, jusqu’à fin mars.

Sur le blog dédié de la représentation de la CFTC au sein de HP, un calendrier plus détaillé des prochaines échéances vient d’être mis en ligne. La prochaine réunion ARTT est prévue le 14 décembre prochain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur