Que cherche Apple en rachetant Color ?

Régulations
Apple rachète Color éditeur applications mobiles

La start-up Color, éditrice d’une application mobile éponyme, serait passée dans le giron d’Apple. Le doute subsiste encore quant aux tenants et aboutissants de cette acquisition.

Entre 2 et 5 millions de dollars. C’est la somme qu’Apple aurait déboursée pour faire l’acquisition de Color.

Cette start-up américaine éditrice d’applications mobiles s’est fait connaître pour sa levée de fonds précoce auprès des fonds d’investissement Sequoia Capital et Bain Capital.

Ce tour de table tripartite s’était soldé sur l’injection de 41 millions de dollars dans un projet encore en incubation, avant même que Color ne publie ce qui devait être son titre phare.

Il s’agissait en l’occurrence d’un réseau social voulu novateur car basé sur la géolocalisation des utilisateurs, qui pouvaient ainsi déterminer en temps réel quels membres étaient à proximité physique.

Le public n’a pas adhéré à ce concept censé faciliter les rencontres improvisées. Color s’est alors tourné vers le streaming vidéo sur Facebook, puis sur Android, avec un succès si modéré que la société s’apprêtait vraisemblablement à fermer ses portes.

A court terme se tramait en effet une dissolution, tout du moins à en croire une note au personnel dont AllThingsD s’est fait l’écho.

La situation délicate de Color justifierait son passage dans le giron d’Apple pour moins de 5 millions de dollars, très loin du milliard de dollars que Facebook a investi au printemps pour s’offrir Instagram, autre application mobile.

Mais pourquoi “la marque à la Pomme” n’a-t-elle pas attendu que sa proie mette la clé sous la porte ? Il semble qu’il ait été question de sécuriser un transfert intégral de personnel et de technologies, avec le portefeuille de brevets lié.

Une intégration de Color au sein d’iOS en tant qu’outil de “géolocalisation sociale” tombe en effet sous le sens, en tant que valeur ajoutée apportée au système d’exploitation mobile d’Apple.

The Verge contredit néanmoins cette vision et estime qu’Apple s’intéresse simplement à cette vingtaine d’ingénieurs qui constituent l’effectif de Color.

La société conserverait ainsi les droits intellectuels sur ses technologies ainsi que ses liquidités, chiffrées à 25 millions de dollars.

A leur arrivée dans les locaux de Cupertino, les équipes de Color pourraient se voir réassigner des missions ayant trait au développement de technologies cloud.

Impliqué dans un conflit en interne et décrié pour sa moindre implication ses derniers mois, le P-DG Bill Nguyen ne serait pas encore fixé sur son avenir.

Crédit photo : isak55 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur