Quels nouveaux ports dans les prochains Mac ?

Mobilité

Tant l’IEEE que les différentes organisations chargées de la normalisation de la connectique des ordinateurs semblent avoir aboutis à un plébiscite de leurs travaux. USB 2.0 reprend du poil de la bête, l’IEEE 1394b alias Firewire 2 s’avère presque prêt, des produits IEEE 802.11a (Airport 2) commencent à débarquer, tandis que 802.15 (Bluetooth) semble devoir entrer en masse dans les Mac.

Les connecteurs Mac vont changer sous peu : les dernières technologies de transmission semblent être arrivées à maturité, stade de leur habituelle intégration dans les Mac par Apple. Les standards auxquels il faut s’attendre sont au nombre de trois : tous trois numérotés par l’IEEE (Institution of Electrical and Electronical Engineers). Ainsi l’IEEE 802.15 paraît l’introduction la plus probable. Bluetooth (voir édition du 30 avril 2002), dont Steve Jobs a présenté un logiciel de paramétrage en version bêta au début de l’année est considéré par les observateurs comme le port de transmission de données le plus rapidement intégré dans les Mac. Même s’il n’a pas fait son apparition sur les nouveaux iBook (voir édition du 22 mai 2002). Les premiers essais du logiciel de configuration marquent l’habituel souci d’Apple de simplifier la tâche à ses clients. Les paramétrages sont rapides et ne demandent pas d’avoir décrocher le magistère en Génie Electrique de l’Université de Paris XII. Les prix aussi n’ont rien à voir : le seul adaptateur compatible Mac, intitulé le D-Link s’achète 49 dollars (54 euros), quand 3Com propose le sien plus de 120 dollars (132 euros) pour PC. Seul problème de Bluetooth, même si Apple l’introduit sur ses machines, les périphériques adaptés ne sont pas pléthore. On trouve bien quelques téléphones, un ou deux PDA, mais on attend encore les claviers ou les souris. Apple pourrait bien étonner son monde en sortant des versions Bluetooth de son clavier et de sa souris en même temps qu’elle l’intégrera à ses machines. Bluetooth devrait permettre de se connecter à des débits d’environ 150 Ko/s aux périphériques équipés.

Airport 2 dans les starting-blocks

Le standard 802.11a pourrait aussi débarquer sous peu sur Mac : Airport 2, si Apple utilise cette terminologie, pourrait permettre d’atteindre des taux de transferts de près de 6,75 Mo/s et peut-être même de 12,5 Mo/s contre moins d’1,4 Mo/s pour l’actuelle version d’Airport. Au moins deux sociétés ont déjà mis sur le marché des cartes 802.11a destinées à des ordinateurs de bureaux : SMC Networks et Proxim (voir édition du 9 novembre 2001). “Nous allons voir une vague de solutions 802.11a sortir”, a indiqué Isaac Ro, un analyste de l’Aberdeen Group à NewsFactor.com. “Cela va apporter plus d’attrait, spécialement sur le marché des réseaux domestiques où de la bande passante sera nécessaire pour la vidéo, les jeux notamment”. Les prix sont compris entre 180 et 280 dollars pour le moment (200 à 310 euros), soit deux fois plus élevés que les prix actuels d’Airport. Mais les prix d’Apple étaient déjà très bas dés son lancement en 1999.

Firewire 2 en lieu et place de l’USB 2.0 ?

Firewire 2 alias IEEE 1394b pourrait également embarquer dans les prochains Mac. Un connecteur Firewire 2 a déjà été aperçu sur une carte mère-prototype d’Apple. Il s’agit sans doute de la technologie dont on peut le plus douter de la présence sur un Mac présenté en juillet : les composants électroniques ne sont pas encore prêts. Ils devraient arriver sur le marché à la fin de l’été au plus tôt. Reste que le rachat de Zayante (voir édition du 5 avril 2002), le spécialiste de la connexion Firewire, par Apple pourrait lui permettre de disposer des produits en avance ! Cette deuxième mouture de Firewire, qui doit atteindre des taux de transfert de 100 Mo/s initialement (et jusqu’à 400 Mo/s sur fibre optique), doit permettre à Apple de laisser loin derrière USB 2.0, qui commence à s’introduire sur certains périphériques, malgré ses moindres performances par rapport à l’IEEE 1394a. USB 2.0 et 1394 peuvent coexister sur Mac, mais les observateurs doutent de plus en plus d’une introduction rapide de la seconde mouture de l’USB. Apple a plutôt intérêt à faire s’envoler les solutions Firewire qu’à laisser le champ libre à une technologie concurrente.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur