Querelle de chiffres autour d’Apple

Cloud

Apple a vivement contesté les chiffres rendus publics par Dell sur le marché américain de l’éducation. Steve Jobs s’est fendu d’un communiqué pour réaffirmer la première position de ses Macintosh.

Qui détient la première place sur le marché américain de l’éducation? Banale en apparence, cette question est pourtant essentielle pour Apple, qui revendique depuis de nombreuses années son leadership. Citant deux études, Dell avait assuré la semaine dernière avoir pris la tête du marché de l’éducation au second trimestre, avec 21% des ventes selon Dataquest, et 25% selon InfoBeads. Le sang de Steve Jobs n’a fait qu’un tour.

Lundi 1er novembre, Apple a publié un bref communiqué pour remettre les pendules à l’heure. Les deux études produites par l’entreprise soulignent l’importance de sa position dans l’éducation. QED constate que les écoles primaires détiennent plus de matériel Apple que de n’importe quel autre constructeur. L’institut ajoute que la majorité des écoles prévoient d’investir dans les matériels de l’entreprise. De son côté, IDC, concurrent traditionnel de Dataquest, crédite Apple de 22,2% du marché, devant Compaq (19,1%), Gateway (17,2%). Dell n’occupe, selon cette étude, que le quatrième rang avec une contribution de 15,8% aux ventes d’ordinateur dans l’éducation.

Steve Jobs croit avoir trouvé la source des grands écarts de chiffres avancés par Apple et Dell. Il s’en est brièvement expliqué: “Leurs données sont obtenues en interrogeant les revendeurs et distributeurs. Dell n’a pas tenu compte des chiffres de vente directe d’Apple dans ses calculs.” La suite des aventures statistiques au prochain trimestre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur