QuickTime bientôt inclus dans RealVideo ?

Mobilité

Apple a signé un accord de licence avec la société RealNetworks pour intégrer la technologie QuickTime dans le logiciel serveur de streaming Real Server 8. Un pacte important qui pourrait faire du tort à Microsoft.

Apple et RealNetworks ont annoncé ce lundi 12 juin 2000 un accord de licence plutôt surprenant. Concurrentes sur le marché des logiciels de lecture multimédia en temps réel (streaming), les deux sociétés se sont rapprochées pour faciliter la diffusion du format QuickTime. En effet, la prochaine version du logiciel serveur RealServer 8 de RealNetworks, attendue en France pour le mois de juillet, sera capable de fournir indifféremment des images ou du son en QuickTime ou au format Real, sans oublier le MP3, le Flash ou le MPEG1. Le logiciel sera disponible en deux versions, l’une gratuite et l’autre payante avec des fonctions supplémentaires.

RealNetworks occupe de loin la première place mondiale sur le marché des lecteurs installés sur l’ordinateur de l’internaute, revendiquant plus de 125 millions de players diffusés dans le monde. De son côté, Apple possède une bonne technologie, menacée toutefois par l’essor des produits Microsoft (voir édition du 24 avril 2000). Sans compter que le lecteur QuickTime n’a pas eu toutes les chances de succès. Tout le monde n’ayant pas de connexion Internet rapide, certains peuvent être rebutés par l’obligation de télécharger le logiciel depuis le site Web de la firme à la pomme.

“Nous avons la volonté d’avoir la plate-forme de diffusion la plus large possible”, commente Frédéric Durand, directeur de RealNetworks pour l’Europe du sud. Selon lui, l’intégration de QuickTime dans le logiciel serveur n’est pas suffisante pour évoquer à terme une fusion plus intime avec Real Video. “Il existe des différences avec notre technologie, comme le SureStream qui permet de modifier le débit de la diffusion en fonction de la bande passante disponible”, explique le responsable.

“C’est une bonne nouvelle pour Apple”, juge pour sa part Frédéric Morel, responsable des logiciels chez Apple France. “Les professionnels qui développent par exemple une chaîne de télévision Web n’auront plus à choisir entre Real ou QuickTime”, poursuit-il. Selon lui, l’ouverture en Open Source de QuickTime permettait déjà d’intégrer la technologie dans un logiciel serveur, mais le savoir-faire de RealNetworks devrait fournir un produit robuste.

Aucune compensation financière ou autre pour Apple n’a été rendue publique dans le cadre de l’accord de licence avec RealNetworks.

Pour en savoir plus :

* Real

* QuickTime


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur