QuickTime bientôt prêt pour l’AVC

Mobilité

Apple testerait une version de QuickTime dotée du codec AVC, lequel devrait entrer en concurrence frontale avec les formats de Microsoft dans le domaine de la diffusion vidéo en haute définition.

Apple est sur le point d’apporter une évolution d’importance à son lecteur vidéo QuickTime. D’ici quelques mois, la firme compte y intégrer le codec H.264 ou MPEG-4 part 10, qui devrait être connu du public sous le nom d’AVC. Ce format qui a été retenu par le DVD Forum (voir édition du 16 juin 2004) sera utilisable pour divers services vidéo, sur des terminaux portables comme les téléphones cellulaires ou encore dans les lecteurs DVD de salon en lieu et place du MPEG-2. AVC doit permettre également la diffusion d’émissions au format HD (haute définition), comme Apple en a fait la démonstration au NAB en avril dernier (voir édition du 20 avril 2004). Elle avait alors montré une vidéo au format H.264 en résolution HD (1 920 x 1 080 pixels en 24 images par seconde) avec un flux compris entre 6,8 et 8 Mbit/s, soit la moitié de la bande passante nécessaire au Mpeg-2 utilisé sur les actuels DVD. Selon Franck Casanova, le responsable du marketing de QuickTime interrogé par nos confrères d’Internetnews.com, le codec est déjà utilisé en interne par Apple sur le site du siège de la compagnie à Cupertino.

Un effet d’annonce

AVC est le format sélectionné par les instances internationales telles que l’ITU ou l’ISO MPEG. Les opérateurs de téléphonie mobile des régions de l’Asie Pacifique et d’Europe l’attendent avec impatience pour pouvoir proposer de nouveaux services vidéo. En même temps, le codec va devoir faire face aux technologies de Microsoft, Windows Media, Janus (voir édition du 27 avril 2004) et Portable Media Center, qui doivent concourir dans la même catégorie. En annonçant l’adoption du codec quelques mois avant son lancement officiel dans QuickTime, Apple semble vouloir occuper le terrain. D’où ses récentes annonces comme le passage du cap des 250 millions d’exemplaires distribués de son lecteur QuickTime depuis son lancement voici deux ans (voir édition du 13 février 2002).

Pour Apple, l’adoption de l’AVC marque le déclenchement des hostilités dans le domaine des formats vidéo HD pour les DVD. L’AVC doit également fournir à Apple les armes pour contrecarrer le centre multimédia portable que doit lancer Microsoft. A ce jeu-là, tous les coups sont permis, le lancement d’une nouvelle version de QuickTime susceptible de donner accès à de nouveaux services tout comme la disponibilité des solutions de la firme pour traiter la haute définition (voir édition du 23 avril 2004). Car si la révolution HD ne doit pas toucher l’Europe dans l’immédiat, l’adoption d’équipements ad hoc aux Etats-Unis est déjà en cours.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur