QuickTime perd-il du terrain ?

Cloud

Malgré son succès, le lecteur multimédia d’Apple ne parvient pas à s’imposer sur Internet face à Windows Media Player et plus encore face à RealPlayer, le logiciel phare de la catégorie qui revendique plus de 21 millions d’utilisateurs en mars.

Début avril, Apple s’est félicité de l’écho reçu auprès du public par son lecteur QuickTime. Environ 32 millions de copies de QT4 ont été téléchargées sur son site. Pourtant, d’autres chiffres montrent que la concurrence des technologies de Microsoft et de RealNetworks lui mènent la vie dure sur Internet. Une enquête réalisée aux Etats-Unis par les spécialistes du sondage Nielsen et NetRatings indique que 21,8 millions d’internautes ont utilisé en mars dernier le logiciel RealPlayer. Windows Media Player se place derrière avec 8,6 millions d’utilisateurs. Enfin, QuickTime arrive en troisième position avec 7,5 millions d’utilisateurs durant le mois dernier.

Le problème est que, bien qu’il soit arrivé tardivement, le format Windows Media prend une place grandissante tandis que RealPlayer est déjà hors d’atteinte. En trois mois, l’audience de ce dernier a augmenté de 2,2 millions d’utilisateurs. La progression est de 1,2 million pour Windows Media Player mais descend à 500 000 utilisateurs pour QuickTime. A ce rythme, la technologie de Microsoft pourrait creuser l’écart et décourager les webmestres de proposer des fichiers son ou vidéo dans les trois formats.

En outre, Microsoft prépare le lancement en mai 2000 de Windows Media Player 7 en version bêta. Selon l’éditeur, il permet de lire des séquences vidéo à 60 images par seconde et inclut un système de gestion des droits de reproduction pour limiter le piratage des fichiers, notamment de la musique. La firme de Redmond revendique par ailleurs plus de 100 millions d’utilisateurs inscrits pour Windows Media Player.

Pour attirer les utilisateurs, la firme à la pomme a récemment lancé une riposte sur le terrain du contenu. Courant avril, dix nouvelles chaînes ont été greffées à son logiciel pour diffuser des clips-vidéo ou des contenus d’information. Mais il faut parfois compter sur les efforts de développeurs pour innover ou combler certaines lacunes. Une pétition a circulé pour encourager les efforts d’Apple en direction d’une version Linux de QuickTime (voir édition du 31 janvier 2000). Du côté des développeurs indépendants, des applications plus ou moins originales ont vu le jour en reprenant l’interface de QuickTime. Ainsi, Matthew Petterson a mis au point une extension pour discuter en ligne avec QuickTime. Son fichier, qui pèse 19 Ko, consiste en un fichier au format .mov lu par le logiciel. Il ouvre une cellule de texte et gère une discussion en temps réel. La communauté Mac est pleine de ressources?

Pour en savoir plus :

* La page Quicktime chez Apple

* QuickTime pour Linux

* Le “chat” avec QuickTime


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur