Rachat de Neuf Cegetel : SFR fixe son prix pour reprendre les titres de Louis Dreyfus

Mobilité

Le prix des actions cédées serait de 34,50 euros par action. Si l’opération arrive à son terme, SFR détiendra près de 68% du capital de l’opérateur alternatif.

SFR accélère le pas pour intégrer Neuf Cegetel dans son giron. Dans un communiqué de presse, la filiale mobile du groupe mobile annonce que le groupe Louis Dreyfus, qui détient 28,64% du capital de l’opérateur alternatif fixe-Internet, cèderait à SFR l’intégralité de sa participation.

Le prix des actions cédées serait de 34,50 euros par action. Ce qui représenterait une transaction de 2,07 milliards d’euros. “Ce montant pourrait être augmenté de 40 millions d’euros en fonction de la date de réalisation de l’opération”, précise SFR.

Si l’opération arrive à son terme, SFR changerait de statut vis-à-vis de Neuf Cegetel. Au lieu d’être considéré comme l’actionnaire de référence (c’est le cas en l’état actuel avec une participation de 40,5%), la filiale mobile du groupe Vivendi deviendrait l’actionnaire majoritaire en détenant une participation de 68,59%. Vu sous un autre angle, Neuf Cegetel passerait de la position de “partenaire stratégique” de SFR au statut de filiale de l’opérateur mobile.

“Accélérer la mise en oeuvre de relais de croissance”

Il reste encore des processus intermédiaires à respecter : l’information et la consultation des instances représentatives du personnel du groupe SFR et l’approbation de l’opération par les autorités de contrôle des concentrations. “La possibilité d’acquérir le contrôle de Neuf Cegetel est une opportunité pour le groupe SFR, présent dans le fixe depuis 1997, d’accélérer la mise en oeuvre de relais de croissance“, a déclaré Frank Esser, président du conseil d’administration de SFR, cité dans le communiqué de presse.

Cette prise de contrôle de Neuf Cegetel par SFR va permettre de déployer une véritable stratégie fixe-mobile-Internet, à l’instar de France Telecom, sur les marchés grand public et professionnel (entreprise et opérateurs). A fin 2006, SFR recensait 17,9 millions de clients et disposait d’une part de 34,6% de part de marché dans le secteur de la téléphonie mobile. De son côté, Neuf Cegetel affichait une base globale de 3,1 millions clients haut débit à la fin du troisième trimestre 2001.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur