Rachat surprise : Hewlett-Packard s’offre Compaq

Cloud

Pour 25 milliards de dollars, HP est sur le point d’avaler Compaq par échange d’actions. Cette acquisition permet au groupe dirigé par Carly Fiorina de prendre la tête sur le marché des PC et des périphériques, tout en renforçant sa position dans les domaines des serveurs, du stockage et des services. Au total, le nouveau HP pèsera 87 milliards de dollars et emploiera 145 000 personnes réparties sur 160 pays.

L’annonce a surpris tout le monde : Hewlett-Packard rachète Compaq par échange d’actions pour environ 25 milliards de dollars (27,56 milliards d’euros). Les actionnaires de HP détiendront 64 % du “nouveau” HP contre 36 % pour les propriétaires de Compaq. La nouvelle entité, qui emploie à ce jour plus de 145 000 personnes sur 160 pays, est créditée d’un chiffre d’affaires potentiel de 87,4 milliards de dollars (96,35 milliards d’euros) pour 3,9 milliards de dollars de bénéfices.

Cette acquisition permet à HP de devenir leader dans les serveurs, les PC, les imprimantes, les scanners et les Pocket PC et renforce sa place dans les services, le stockage et les applications professionnelles. Grâce à ce regroupement, HP espère réaliser 2 milliards de dollars d’économies de fonctionnement en 2003, première année fiscale complète de la nouvelle structure. A l’issue de la synergie, les économies devraient s’élever à 2,5 milliards de dollars en milieu d’année fiscale 2004. La Securities and Exchange Commission, l’équivalent de la COB (Commission des opérations boursières), devrait approuver l’acquisition aujourd’hui.

L’actuelle présidente de HP depuis 1999, Carly Fiorina, dirigera le “monstre” en tant que PDG (chairman et CEO) tandis que Michael Capellas, PDG de Compaq, occupera le siège de président. Il sera rejoint par quatre autres responsables de direction de Compaq. La maison mère restera à Palo Alto, siège de HP, tandis que Houston, où résidait Compaq, se transformera en centre de recherche.

Un géant divisé en quatre

A l’image de HP, le nouveau groupe sera structuré en quatre unités de production. Le secteur “image” avec les scanners et imprimantes sera dirigé par Vyomesh Joshi tandis que Duane Zitner assurera la direction des divisions PC et PDA. La division “infrastructure IT” (serveurs, stockage, applications) sera placée sous la responsabilité de Peter Blackmore et Ann Livermore dirigera le secteur des services.

Cette fusion, qui permet à HP de se rapprocher d’IBM, illustre la tendance à la concentration qui semble émerger au sein de l’industrie informatique et que la récente crise a probablement accélérée (voir édition du 31 août 2001). Et, qui sait, les acteurs comme Sun, Dell ou encore Gateway, qui ont souffert cette année, pourraient eux aussi se rapprocher. Signes des temps ou maturation d’une industrie encore relativement jeune et qui a récemment fêté ses 20 ans ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur