Ralph Nader repart à l’assaut contre Microsoft

Cloud

L’avocat Ralph Nader exhorte le gouvernement américain à user de son poids économique en tant que client pour obliger Microsoft à changer d’attitude. A savoir rendre ses formats de fichiers compatibles avec ceux de la concurrence et assurer une meilleure sécurité. De son côté, Microsoft répond qu’aucun autre acteur mondial n’est en mesure d’apporter autant de technologie pour le même prix.

“Il y a de sérieux problèmes avec le monopole de Microsoft, y compris ceux liés à l’innovation, à la sécurité, et à la tarification…” Le célèbre avocat Ralph Nader ne mâche pas ses mots envers l’éditeur de Windows. Dans une lettre adressée mercredi 5 juin à Mitchell Daniels, directeur du budget du gouvernement américain, le défenseur des consommateurs attaque violemment Microsoft. “Le gouvernement fédéral investit des milliards de dollars dans des logiciels fournis par une entreprise qui augmente régulièrement les prix, rend ses produits incompatibles avec les versions précédentes pour contraindre à la mise à jour, crée délibérément des problèmes de compatibilité avec les produits concurrents, et est bien connu pour ses méthodes anticoncurrentielles”, écrit-il notamment.

Ralph Nader va même jusqu’à demander au gouvernement de révéler les montants des sommes investies dans les produits Microsoft et exhorte l’Etat américain à utiliser son poids économique pour limiter la domination de l’éditeur sur le marché des OS et des applications. Il estime par ailleurs que le gouvernement pourrait obliger l’éditeur à réparer une fois pour toutes les failles de sécurité qui handicapent régulièrement ses logiciels. Un récent rapport qui enjoint le ministère de la Défense à privilégier l’Open source pour des raisons de sécurité (voir édition du 29 mai 2002) abonde dans le sens de l’avocat. Le trublion fait également remarquer que “le ministère de la Justice passe son temps en audiences depuis des années pour essayer de restreindre des éléments très modestes dans l’abus de position dominante de Microsoft”. Sous-entendu, ce procès qui dure depuis quatre ans est d’une inefficacité totale.

De son côté, un porte-parole de Redmond estime que Ralph Nader ne connaît pas le marché de l’industrie informatique et fait remarquer qu’aucun autre acteur que Microsoft ne délivre de logiciels aussi performants et économiques en direction du marché mondial et qu’ils constituent à ce titre un bon investissement. Le contraire eut été étonnant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur