Rambus accusé de violation des loi anti-trust par les autorités américaines

Mobilité
Information - news

La validité des brevets détenus par Rambus sur la mémoire dynamique
pourraient être remis en cause.

“A l’unanimité des voix, la Federal Trade Commission [FTC] a déterminé que […] Rambus a illégalement monopolisé le marché pour quatre technologies de mémoire d’ordinateur qui ont été incorporées aux normes de l’industrie pour les mémoires à accès dynamique – DRAM.” Le constat que le gendarme américain de la concurrence a rendu public le 2 août 2006 pourrait créer un retournement de situation pour le concepteur de mémoire Rambus qui impose ses licences à coup de brevets et poursuit ceux qui refuse de les reconnaître. Hynix, par exemple, a récemment perdu un procès contre Rambus et est susceptible de lui verser plus de 300 millions de dollars de dédommagement (voir édition du 25 avril 2006). Un montant récemment rapporté à 133,6 millions de dollars suite à un accord.

Mais la situation pourrait s’inverser. La FTC estime notamment que Rambus a créer une situation de monopole en attendant que ses technologies soient ratifiées par le Jedec, l’organisme chargé de la normalisation des technologies des semi-conducteurs, et utilisées par les constructeurs avant de leur réclamer des royalties. L’organisme de régulation américain accuse également le concepteur de mémoire d’avoir fait pression sur le Jedec pour accélérer l’adoption de ses technologies.

Les technologies développées par Rambus sont exploitées dans la plupart des mémoires pour ordinateur (SDRam, DDR notamment) mais aussi de périphériques et autres appareils (imprimantes, consoles de jeux, caméscopes…).

La conclusion de la FTC a évidemment été accueillie avec soulagement par nombre de constructeurs de mémoire. “Nous sommes satisfaits de la décision de la Commission, laquelle confirme la position de Micron selon laquelle Rambus a illégalement acquis une puissance monopolistique en trompant des membres du Jedec”, a déclaré par voie de communiqué Rod Lewis, avocat général et vice-président de Micron Technology.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur