Rapprochement Alcatel-Lucent : l’UE donne son feu vert

Mobilité

La Commission européenne autorise le projet de concentration entre les deux
équipementiers télécoms.

En attendant la décision des autorités antitrust américaines, l’Union européenne a annoncé le 24 juillet qu’elle approuvait le projet de rapprochement entre Alcatel et Lucent Technologies sans émettre d’objections. Selon la terminologie de la Commission européenne, elle a considéré que “cette opération n’entraverait pas de manière significative une concurrence effective dans l’Espace économique européen (EEE) ou dans une partie substantielle de celui-ci.”

En attendant la décision des autorités antitrust américaines, l’Union européenne a annoncé le 24 juillet qu’elle approuvait le projet de rapprochement entre Alcatel et Lucent Technologies sans émettre d’objections. Selon la terminologie de la Commission européenne, elle a considéré que “cette opération n’entraverait pas de manière significative une concurrence effective dans l’Espace économique européen (EEE) ou dans une partie substantielle de celui-ci.”

Début juillet, l’équipe de direction Alcatel-Lucent en charge de l’intégration avait indiqué qu’elle comptait finaliser leur opération d’ici la fin de l’année 2006. Le 7 septembre prochain, les actionnaires d’Alcatel et de Lucent seront consultés lors de leur assemblée générale pour l’approbation de l’avis de fusion entre les deux groupes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur