Rapprochement : Orange et Bouygues vont déborder du cadre initial

BourseEntrepriseFusions-acquisitionsGestion réseauxGouvernanceManagementOpérateursRégulationsRéseaux
orange-vs-bouygues-enseignes
5 0

Orange et Bouygues vont poursuivre les discussions au-delà de la période de négociation exclusive initialement fixée à fin mars.

Les groupes Bouygues et Orange ne sont pas parvenus à trouver un accord en vue d’un rapprochement. Les discussions se poursuivent, malgré la fin de la période de négociations exclusives fixées au 31 mars.

Des questions sur la valorisation et la gouvernance du nouvel ensemble ne sont pas encore tranchées, suggère Reuters selon deux sources proches du dossier.

Dans la journée de mercredi, les conseils d’administration d’Orange et Bouygues Telecom ont été convoqués.

Mais, plus l’échéance se rapprochait, plus il devenait évident qu’il serait difficile d’harmoniser les positions au point d’annoncer dès cette semaine un schéma directeur validé par les deux parties.

Malgré des travaux intensifs, il faut s’attendre à de nouveaux rounds de négociations pour régler les derniers points d’achoppement sur ce dossier complexe.

Mais il faudra également prendre en compte la position de l’Etat (actionnaire d’Orange à hauteur de 23%) et des concurrents SFR et Iliad/Free également intégrés dans la boucle.

Ces derniers sont censés récupérer des actifs en provenance de Bouygues Telecom (clients, fréquences, boutiques) en vue de faciliter l’aval de l’Autorité de la concurrence pour ce méga-rapprochement dans le secteur des télécoms.

Europe 1 évoque déjà une reprise du réseau de distribution physique de Bouygues Telecom par Iliad-Free.

A priori, il restera trois semaines à Orange et Bouygues Telecom pour converger. L’assemblée générale des actionnaires du groupe Bouygues est prévue le 21 avril prochain. Celle d’Orange est fixée au 7 juin.

Aucune des parties concernées émettent de commentaires.

(Crédit photo : NetMediaEurope)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur