Real Networks ne sera pas le nouveau Netscape!

Mobilité

Suite à l’annonce d’hier concernant la prise d’une licence du format Windows Media de Microsoft par Real Networks, certains, dont nous-mêmes, se sont tout de suite demandés si cela ne marquait pas le début de la fin du pionnier du streaming sur Internet. Frédéric Durand, responsable de Real Networks pour l’Europe du Sud s’explique.

VNUnet : Real Networks sera-t-il le prochain Netscape ?

Frédéric Durand : Absolument pas ! Une fois encore, la force marketing de Microsoft a biaisé le message. L’accord auquel vous faites allusion (voir édition du 15 mars 2000) ne concerne en rien le streaming (c’est-à-dire la diffusion en direct de media audio et/ou video, ndlr), mais uniquement notre logiciel Real Jukebox qui transforme le PC en terminal musical. C’est l’unique cas de support du format de Microsoft. Real Jukebox est destiné à télécharger de la musique et à numériser ces propres CD, mais il ne fait pas de streaming. Real Player est là pour çà. Et je tiens à rappeler que nous détenons toujours 85 % du marché du streaming sur Internet. La différence essentielle entre l’histoire Microsoft/Netscape et la nôtre, c’est que les deux protagonistes produisaient un logiciel capable d’afficher les mêmes données. Tandis que Real Player et Windows Media Player sont concurrents aussi sur le format du contenu qu’ils affichent.

V : Quel intérêt avez-vous de supporter Windows Media ?

FD : Cela fait partie de notre politique normale d’offrir aux internautes le choix le plus large possible. Avec Windows Media, qui sera intégré à Real Jukebox dans quelques semaines, notre logiciel proposera 9 formats de musiques numériques, MP3 en tête. Real Jukebox est certainement le plus populaire des lecteurs MP3 sur Internet. Il a déjà été téléchargé plus de 25 millions de fois.

V : La gratuité de Windows Media, tant pour le lecteur que pour les extensions serveur, est-elle une menace pour Real Networks ?

FD : Le métier de Microsoft est de vendre des systèmes d’exploitation. Le nôtre est de vendre du streaming. C’est notre métier depuis 5 ans et nous avons acquis une expertise que nous mettons en pratique tous les jours. Et c’est cette expertise que nous vendons, en plus de nos serveurs haut de gamme. Nous avons nous aussi des serveurs de streaming gratuits d’entrée de gamme, mais dès que vous voulez toucher un public de plusieurs centaines de milliers d’internautes avec une seule diffusion, cela ne suffit pas. Notre principal atout technique, c’est notre technologie “Sure Stream” qui adapte la qualité du stream en fonction de la bande passante disponible, souvent très variable sur le Net.

V : Pensez-vous quand même intégrer le format Windows Media dans Real Player dans un proche avenir ?

FD : Cela relève de l’Internet fiction. Ce n’est vraiment pas prévu pour le moment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur