Lumus : la réalité augmentée appliquée aux lunettes

EntrepriseLevées de fonds
lumus-levee-fonds

Spécialiste israélien de l’affichage en réalité augmentée sur des accessoires comme des lunettes, Lumus a achevé une levée de 45 millions de dollars en deux étapes.

Il faut garder un oeil sur Lumus dans le domaine de la réalité augmentée. Spécialiste de l’affichage sur des produits de type wearable technologies, la société israélienne vient de boucler une levée de fonds 45 millions de dollars.

Le tour de table a été menée en deux étapes. En juin, un premier versement de 15 millions de dollars provenait du fonds Shanda Group et Crystal-Optech (spécialiste chinois dans l’imagerie optique).

Le deuxième volet vient d’être bouclé avec  30 millions de dollars à la clef issus de Quanta Computer et de HTC, deux firmes high-tech taïwanaises.

L’implication de HTC n’est pas étonnante : le fabricant taïwanais de smartphones explote le potentiel de la réalité virtuelle avec son casque haut de gamme HTC Vive.

Lumus concentre ses développements sur la réalité augmentée associée à des accessoires wearable technologies comme des lunettes.

“Ce nouveau financement permettra à Lumus d’intensifier notre R&D et notre production en réponse à la demande croissante des entreprises créant de nouvelles applications de réalité augmentée et de ‘réalité mixte’, y compris l’électronique grand public et les lunettes intelligentes”, a déclaré Ben Weinberger, CEO de Lumus.

“Nous prévoyons également d’intensifier nos efforts de marketing afin de réaliser et de saisir le formidable potentiel de notre technologie unique pour revisiter la réalité dans l’industrie de l’AR en plein essor.”

Clef de voûte techno : LOE

Les fondations de Lumus sont profondes : elles remontent à l’année 2000 sous l’impulsion de  Yaakov Amitai. Basée à Rechovot (sud-ouest d’Israël), la société a développé une expertise dans les technologies optiques associées à la réalité augmentée.

La clef de voûte est résumée sous un acronyme : LOE (pour Light-guide Optical Element). Il s’agit d’une technologie brevetée basé sur des guides d’ondes optiques pour livrer des images virtuelles.

Si elle fait d’emblée penser à la technologie embarquée dans les Google Glass, elle a de nombreux avantages. Elle permet ainsi d’atteindre une définition plus élevée (avec de la 720p) et de diffuser de la 3D.

Lumus a vocation à proposer sa technologie à des fabricants tiers pour qu’ils l’embarquent dans leurs gammes de produits.

Son dernier kit de développement baptisé D50 se traduit par un FOV (champ de vision) de 40 degrés, soit légèrement plus que celui des HoloLens de Microsoft.

Ben Weinberger, le P-DG de Lumus, prévoit toutefois d’en lancer un nouveau avec un champ de vision de 60 degrés à l’occasion du prochain CES de Las Vegas en janvier

De nombreux marchés sont visés comme la santé, l’avionique ou les produits grand public.

Selon le cabinet d’études Digi Capital, la réalité augmentée pourrait déboucher sur un marché de 90 milliards de dollars d’ici 2020.

IDC estime qu’en 2017, 30% des 2000 firmes les plus influentes sur le marché intègreront la réalité augmentée ou la réalité virtuelle dans leurs campagnes marketing.


(Crédit photo : Ahmet Misirligul – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur