Réalité virtuelle : carton plein pour le Cardboard de Google

Mobilité
3 14

Le casque de réalité virtuelle low cost Cardboard signé Google devient populaire. Le groupe Internet tend à se

Le saviez-vous ? Google a écoulé 5 millions de Cardboard depuis sa présentation à la session Google I/O de mai 2014 .

Parallèlement, 25 millions d’applications de réalité virtuelle exploitables avec ce casque de réalité virtuelle low cost ont été téléchargées sur le Google Play.

Le rythme s’est récemment accéléré. On parle de 10 millions d’applications de RV atterries sur des terminaux Android sur la période octobre-décembre 2015.

Clay Bavor, nouveau Vice-Président en charge de la réalité virtuelle au sein de Google, a publié un billet de blog afin de mettre en lumière le Cardboard,

Il faut dire que l’écosystème des développeurs a pris la mesure du phénomène réalité virtuelle puisque, sur le Google Play, plus de 1000 applications sont destinées à des expériences de réalité virtuelle que le mobinaute peut expérimenter avec le Cardboard.

La firme de Mountain View a même dressé un top 5 des applications les plus téléchargées. A la première place, on trouve « Chair in a room », un jeu à la première personne de type horreur. Il est suivi de : « Vrse », « Lamper VR : Firefly Rescue », « Caaaaardboard! » et de « Proton Pulse ».

Google y est même allé de sa propre application mobile avec Cardboard Camera lancée en décembre 2015.

L’application permet de prendre des clichés à 360 degrés qui deviennent des « VR Photos », comme Google les appelle. Visionnées avec un Cardboard, les photos saisies gagnent soudain en profondeur de champ. L’expérience a visiblement séduit les mobinautes puisqu’ils ont créé plus de 750 000 « VR Photos ».

La vidéo est aussi à l’honneur avec plus de 350 000 heures de vidéos visionnées en réalité virtuelle via la plate-forme YouTube.

Google avait lancé le Carboard avec pour leitmotiv de démocratiser la réalité virtuelle. Il s’agit d’un produit livré en kit avec un aimant, deux lentilles, un élastique, un velcro et surtout un carton à plier qui sert d’ossature. Une fois monté, il est alors paré pour accueillir un terminal Android.

A l’occasion de la Google I/O 2015, la firme de Mountain View peaufinait son modèle en lançant une deuxième itération du Cardboard .

Le succès aidant, on a vu émerger un certain nombre de produits similaires, en tête desquels le VR Kit de Microsoft. Des fabricants de terminaux mobiles s’y sont également mis, à l’image du Chinois OnePlus.

Si pour l’utilisateur, le Cardboard sert de première expérience pour prendre contact et expérimenter la réalité virtuelle, quid de la seconde étape après le Cardboard pour Google ?

La société est restée discrète sur ses ambitions relatives à la réalité virtuelle. Mais, les choses s’organisent sous la houlette de Clay Bayor, responsable de l’entité en charge de la réalité virtuelle et co-créateur du Cardboard.

Le groupe Iinternet plancherait notamment sur une mouture d’Android dédiée à la réalité virtuelle, à l’instar de ce qui est proposé pour les HDTV (avec Android TV), l’automobile ou encore les technologies dites « wearables » (avec Android Wear).

(Crédit photo : Alexandru Nika, Shuttershock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur