Réalité virtuelle: le casque HTC Vive pourrait réserver des surprises face à Oculus Rift

Mobilité
2 1

HTC et Valve sont dans les starting-blocks pour lancer leur casque de réalité virtuelle Vive accompagné de la plateforme Steam VR.

Sur le marché des casques de réalité virtuelle, il faudra compter sur le HTC Vive.

Il pouvait être testé à l’occasion de la dernière édition du salon Paris Games Week organisé entre le 28 octobre et le 1er novembre.

Encore récemment, J.B. McRee, responsable du marketing produit pour la Réalité Virtuelle au sein de HTC, faisait le teasing du line up de jeux vidéo qui accompagneront sa sortie (sans le dévoiler). Le site Internet dédié propose une vidéo alléchante de teasing.

Le tarif, certains détails techniques et la liste des jeux qui seront compatibles demeurent flous.

Tout comme l’échéance de disponibilité : la firme taïwanaise aurait choisi le 8 décembre 2015 pour le lancement grand public mais avec une quantité limitée de casques HTC Vive.

Il faudra prévoir un lancement initial sur des marchés ciblés comme le Royaume-Uni, l’Allemagne et les Etats-Unis. Puis attendre une sortie plus globale d’ici la fin du premier trimestre 2016.

C’est à l’occasion de la dernière édition du salon Mobile World Congress (mars) que HTC avait dévoilé un partenariat avec Valve autour d’un casque de réalité virtuelle. Une édition développeur dénommée « Vive Developer Edition » était apparue dans la foulée avec une distribution à quelques studios triés sur le volet tels que Bossa Studios (« I Am Bread », « Surgeon Simulator »…) ou encore Fireproof Games (« The Room »).

C’est la plateforme de réalité virtuelle Steam VR de Valve (éditeur américain de logiciels de divertissement) qui constitue l’environnement logiciel du casque et permettra une myriade d’expériences (du jeu vidéo à des visites guidées en passant par les films).

Le casque fonctionne de concert avec deux contrôleurs sans fil (un pour chaque main) et nécessite un système de calibrage de la pièce avec utilisation de lasers (jouant le rôle de télémètres).

Le produit de HTC et Valve est probablement le casque de réalité virtuelle le plus prometteur en termes de qualité d’expérience proposée. Il devancerait même l’Oculus Rift (groupe Facebook).

Pour ce faite, HTC a réduit la latence (synonyme d’un décalage entre ce qui est vu et les mouvements du porteur) et la précision du casque serait de quelques degrés grâce au système de télémètres lasers des deux boîtiers Steam VR qui doivent être disposés dans la pièce.

Le casque est également équipé d’un gyroscope et d’un accéléromètre pour compléter l’analyse des mouvements dans l’espace. Il intègre aussi un écran affichant une définition de 1200 par 1080 pixels (pour chaque oeil) avec un taux de rafraîchissement de 90 images par seconde.

En contrepartie, il sera probablement plus complexe à mettre en oeuvre et nécessitera une pièce relativement vaste (4,5 m par 4,5 m au minimum) et dégagée.

Les contraintes concernent également la puissance du PC auquel le casque Vive, tout comme l’Oculus Rift, devra se brancher.

HTC et Valve ne seront pas les seuls à lancer des casques de réalité virtuelle puisque, début 2016, sont également attendus les casques PlayStation VR de Sony (qui fonctionnera avec la PlayStation 4 exclusivement) et la version grand public de l’Oculus Rift (Facebook).

D’autres sociétés ont préféré lancé des casques moins onéreux qui utilisent l’écran et la puissance de calcul d’un terminal mobile.

Il y a Samsung avec le Gear VR, Archos avec les VR Glasses, Carl Zeiss avec le VR One, LG avec le « VR for G3 » (casque dédié exclusivement au LG G3) mais aussi Homido.

(Crédit photo @HTC)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur