Réalité virtuelle : Oculus voit l’avenir en microLED

EntrepriseFusions-acquisitionsMobilité
oculus-infiniled
3 3

Oculus (propriété de Facebook) parie sur InifniLED et ses microLED pour améliorer l’affichage de ses prochaines générations de casque de réalité virtuelle.

Oculus, la branche réalité virtuelle de Facebook, vient de procéder au rachat d’InfiniLED pour améliorer l’affichage de ses prochaines générations de casque de réalité virtuelle Oculus Rift.

Le montant de l’acquisition n’a pas été précisé.  Cette start-up irlandaise est spécialisée dans la conception de technologies d’affichage à base de microLED. A l’origine, InfiniLED a vu le jour au sein du Tyndall National Institute, rattaché à l’University College de Cork.

La technologie dite microLED exploite, comme son nom l’indique, des LED à l’échelle du micron (un millionième de mètre) pour constituer un seul pixel.

Elle se traduit par un meilleur contraste, des temps réponses beaucoup plus courts et une consommation d’énergie moindre. Les écrans développés par InfiniLED consomment ainsi de 20 à 40 fois moins que des écrans OLED et LCD, tout en produisant quatre fois plus de lumière avec en prime un meilleur contraste et un plus large gamut.

Le microLED se positionne donc comme successeur logique de la technologie OLED ou plus généralement du LCD.

Ces avantages la prédestinent à des usages dans des appareils fonctionnant sur batterie tels que des « wearable technologies » et les smartphones.

Mais, elle pourrait aussi avantageusement équiper l’écran d’un casque de réalité virtuelle, tel que celui de l’Oculus Rift (qui exploite pour l’heure un écran OLED).

Oculus n’est pas la seule société à s’intéresser de près aux microLED. En 2014, Apple avait jeté son dévolu sur LuxVue Technology, une start-up également spécialisée dans cette même technologie.

Visant l’immersion, les casques de réalité virtuelle du marché doivent encore évoluer en termes d’affichage. La définition doit augmenter et la latence diminuer. La technologie microLED pourrait ainsi tombée à point nommé.

Depuis son acquisition par Facebook en juin 2014 (pour deux milliards de dollars), Oculus n’a cessé de consolider son expertise dans la réalité virtuelle par des acquisitions comme Carbon Design Group (à l’origine du contrôleur de la Xbox 360 et du premier Kinect). D’autres opérations similaires ont été effectuées sous forme « d’acqui-hire » (intégration de compétences spécifiques) avec RakNet, Nimble VR, 13th Lab, Surreal Vision et Pebbles Interfaces.

Par la voix de Mark Zuckerberg (co-fondateur et CEO de Facebook), le numéro un des réseaux sociaux a aussi annoncé, lors de la conférence Oculus Connect 3, qu’il soutiendrait les efforts des développeurs dans le domaine de la réalité virtuelle à hauteur de 250 millions de dollars.

(Crédit photo : @Oculus)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur