RealNetworks livre les sources de son lecteur multimédia

Cloud

RealNetworks poursuit sa stratégie expansionniste sur tout type de plate-forme numérique en annonçant la livraison des codes sources de son lecteur multimédia RealOne. Deux licences sont proposées : l’une s’adresse à la communauté Open source et offre un maximum de flexibilité, l’autre impose la compatibilité avec les interfaces des applications serveur et encodeur.

L’été dernier, RealNetworks annonçait le Helix Universal Server. Un serveur de streaming audio vidéo supportant quasiment tous les formats du marché pour plates-formes Windows, Mac OS et Unix/Linux. Le serveur s’accompagnait d’un programme d’accès au code source de l’application afin de permettre le déploiement de la technologie sur d’autres supports que l’ordinateur (assistants personnels, lecteurs MP3, etc.). Ce programme de distribution des sources devait également s’appliquer, sous 90 jours, au lecteur RealPlayer (voir édition du 24 juillet 2002).

En annonçant, mardi 29 octobre, la mise à disposition des codes sources de son lecteur RealOne, RealNetworks a respecté les délais. Intitulé Helix DNA Client, ce programme d’accès aux sources est réservé aux développeurs, aux industriels de produits électroniques et aux fabricants de téléphones mobiles notamment. RealNetworks annonce plus de deux mille développeurs dans sa Helix Community dont Acer, Hitachi, STMicroelectronics et Nokia sont quelques-uns des membres les plus prestigieux.

Deux licences pour diffuser la technologie

L’objectif de cette stratégie est clair : offrir une plate-forme de médias numériques supportant tous les formats et transposables à nombre de périphériques indépendants ou non de l’ordinateur. Deux solutions s’offraient à RealNetworks : supporter seul les développements pour toutes les plates-formes – la stratégie Microsoft – ou bien diffuser le code de sa technologie pour permettre aux acteurs de l’adopter. RealNetworks a choisi la deuxième solution à travers deux licences : la RealNetworks Public Source License (RPSL) et la RealNetworks Community Source License (RCSL).

La première s’adresse aux développeurs Open source en leur offrant un maximum de flexibilité. Ils devraient notamment pouvoir utiliser gratuitement certains brevets de RealNetworks. La RPSL a d’ailleurs été soumise à l’Open Source Initiative (OSI) pour une demande de certification. La RCSL impose quant à elle la compatibilité avec les interfaces Helix tout en permettant aux partenaires de conserver le contrôle de la propriété intellectuelle sur leurs produits. Quant au modèle économique, il repose sur le paiement de royalties qui varient entre 0,10 et 0,25 dollar par unité distribuée. Une stratégie expansionniste non dénuée d’intérêts économiques directs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur