RealNetworks refuse la sauvegarde du streaming

Mobilité

Dans son procès qui l’oppose à StreamBox, RealNetworks vient de remporter la première manche. Un arrêté judiciaire empêche en effet la petite start-up de continuer à distribuer gratuitement son logiciel d’enregistrement des morceaux diffusés en streaming sous le format RealAudio.

A l’origine de la controverse, le logiciel StreamBox VCR permettait de copier sur son disque dur des morceaux de musique hébergés sur des serveurs RealAudio et diffusés au fil de leur téléchargement (c’est ce que signifie le terme streaming). Ce programme n’était pas du tout du goût des dirigeants de RealNetworks (d’autant plus qu’il était téléchargeable en version bêta et donc distribué gratuitement). Certaines séquences diffusées en streaming ne sont en effet pas destinées à être stockées sur le disque dur de l’internaute qui les visionne. Ne serait-ce que pour le respect des droits d’auteur de l’oeuvre.

Real Networks a donc décidé d’assigner StreamBox en justice, afin de faire interdire son enregistreur. Les juges ont donné raison à RealNetworks et on ne peut donc plus télécharger l’application mise en cause. Néanmoins la petite société américaine n’abdique pas dans son combat qui l’oppose a RealNetworks. Elle commercialise toujours un outil capable de convertir des morceaux musicaux au format RAM (celui de Real Media) en fichier MP3 ou WMA (lisibles avec Windows Media Player) nommé Ripper et qui a justement un concurrent direct chez RealNetworks, produit lui aussi payant. De plus, StreamBox, toujours d’après le jugement rendu cette semaine, peut continuer le développement de son logiciel VCR tant que celui ci ne force pas des codes de sécurité inhérents aux serveurs RealMedia et empêchant le rapatriement de certains titres. C’est sur ce point que portait l’essence même de la plainte de RealNetworks.

Pour en savoir plus

* Le site de RealNetworks

* Le site de Streambox


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur