Rebel.com présente le premier serveur Crusoe

Mobilité

Destiné initialement aux ordinateurs portables du fait de sa faible consommation, le processeur Crusoe de Transmeta équipe désormais un serveur Web, le NetWinder 3100 de Rebel.com. Avantage ? Les processeurs Crusoe dégagent moins de chaleur et permettent donc d’installer plus de serveurs dans un même espace.

Nous vous l’annoncions fin janvier (voir édition du 25 janvier 2001) et les premiers produits sont maintenant disponibles. La société américaine Rebel.com vient en effet de présenter son premier modèle de serveur Web basé sur un processeur Crusoe, le NetWinder 3100. La machine est équipée d’un TM 5400 à 533 MHz, qui assure une puissance équivalente à celle d’un Pentium III à 400 MHz, assure-t-on chez Rebel.com. Elle peut accueillir jusqu’à 256 Mo de mémoire vive (de type PC 133) et 20 Go de disque dur. Trois port Ethernet, 2 ports USB, 2 ports série et un port parallèle viennent compléter l’équipement. Et le noyau 2.4 de Linux est même intégré à la carte mère, stocké en mémoire Flash. Le tout pesant un peu moins d’1 kg.

Les avantages d’une faible consommation d’énergie

Mais, pour Rebel, la puissance ou l’équipement ne sont pas les arguments principaux de son miniserveur. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est plutôt la faible consommation électrique du Crusoe, qui le destinait donc plus naturellement au marché des ordinateurs portables, qui fait l’intérêt du NetWinder. Selon Rebel, le serveur ne consommerait que 14 watts en utilisation courante. Soit 4 fois moins qu’un serveur équivalent basé sur une puce x86. Résultat, la machine dégage moins de chaleur ce qui signifie que l’on peut en placer un plus grand nombre dans le même espace… ou faire des économies de climatisation.

Le NetWinder 3100 est pour l’instant uniquement distribué aux Etats-Unis, au prix de 1 795 dollars, soit environ 13 000 francs HT. D’autres sociétés en Europe suivront peut-être son exemple. Outre-Atlantique, RLX et FiberCycle ont déjà annoncé leur intention de présenter des serveurs basés sur un Crusoe.

Pour en savoir plus :

La présentation du NetWinder 3100 (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur