Rechargez votre portable à l’huile de coude !

Mobilité

L’International Herald Tribune rapporte l’arrivée sur le marché de chargeurs pour les portables (les téléphones avant les PDA) fonctionnant uniquement à la force musculaire. Qu’il s’agisse d’exercer des pressions à la force du poignet ou avec les pieds, ou encore de tordre le “chargeur”, pas besoin de prise de courant pour recharger sa batterie. Il suffisait d’y penser.

Imaginez si chaque clic que vous infligez à votre souris d’ordinateur était transformé en énergie, si chaque pas entraînait une dynamo… Que ferions-nous de cette manne d’électricité ? On s’en servirait par exemple pour recharger nos téléphones portables ou nos PDA. Car les batteries de ces charmants petits appareils ont la fâcheuse tendance de tomber à plat au mauvais moment… en général quand on se trouve loin d’une prise électrique. Heureusement, certains prennent les devants, ainsi un article du International Herald Tribune nous apprend que des chargeurs fonctionnant à l’huile de coude débarquent sur le marché. Certains existent déjà, c’est le cas du Aladdinpower distribué par la société éponyme, qui permet de se muscler le poignet en rechargeant son portable avec l’énergie produite par le mouvement… à moins que ce ne soit l’inverse. Quoi qu’il en soit, cela fonctionne : 3 minutes de mouvement permettraient 20 minutes de communications. Pas mal ! L’engin est vendu 60 dollars (66 euros) environ.

Un petit frère est annoncé pour octobre : baptisé StepCharger, il s’occupe lui de vous faire travailler les mollets. Il fonctionne en effet par pression des pieds, comme pour une grosse pédale. C’est plus puissant et le voltage qui en résulte l’est aussi. Le prix également : environ 150 dollars (165 euros environ). D’après l’International Herald Tribune, Motorola serait aussi sur le point de sortir un chargeur du même type, le FreeCharger développé avec FreePlay, une société spécialisée. Celui-ci fonctionnera à partir de mouvements de torsion, convertissant 45 secondes d’effort en 6 minutes de bavardage au téléphone. L’avantage est qu’il pourra aussi servir de batterie de rechange en pouvant être rechargé normalement sur une prise de courant. Pour l’instant, aucune date ni prix n’ont été annoncés. Dommage car on a hâte de voir débarquer ces produits, en espérant que leur souci de l’environnement ne se limite pas à l’économie d’électricité mais se retrouve aussi dans les composants qu’ils emploient.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur