Recherche : le trio Google – Yahoo – Microsoft Bing s’accorde sur des fonctions de webmastering

Cloud

Les principaux acteurs du search ont conçu un standard de marquage de données structurées censé faciliter le travail d’indexation des contenus dans les moteurs.

Microsoft (Bing), Google et Yahoo Search ont développé ensemble des schémas pour concevoir des fonctionnalités spéciales de recherches sur Internet.

Dans un environnement concurrentiel effréné, les trois acteurs impliqués à divers degrés sur ce marché ont mis à l’écart leur instinct de rivalité qui les sépare pour développer un standard de marquage des données structurées (“structured data markup standard”) destiné aux webmasters.

Les travaux portent sur l’intégration de “rich snippets” ou description enrichie des résultats. En fait, il s’agit d’une abstraction (“snippet”) pour chaque site trouvé par le biais de la recherche en ligne.

Pourquoi utiliser la dimension “”rich snippet” ? Il s’agit d’un label spécial HTML qui est intégré au sein du code script d’un site Web et qui sert de balise à un moteur pour un formatage associé à un “snippet” standard.

Ces “snippets” riches peuvent prendre différentes formes : images, index de pages de sites Web, système de notation différenciée (“star ratings”) ou des prix. Ils sont ensuite intégrés sur les sites de manière à ce que ce “contenu riche” soit pris en compte par les robots des outils de recherche (“crawling”).

Le problème avec ce système que chaque moteur a tendance à concevoir des spécifications singulières pour intégrer ses données riches. Les webmasters doivent donc s’adapter en fonction des pratiques des moteurs (Google, Bing et Yahoo).

Logiquement, ils privilégient le plus populaire (Google en l’occurence).

Les trois firmes engagées à divers degrés dans le search viennent donc d’établir en commun un standard de balisage de données structurées et encouragent les webmasters à adopter ce schéma.

Pendant une période transitoire, la compatibilité avec les standards actuels des principaux formats de marquage de données structurées (microformats et RDFa) sera assurée.

Les trois acteurs du domaine de la recherche ont créé un site Web commun (Schema.org) qui sert de points d’information, de documentation, de centre de contacts et de boîte à lettres à idées pour des développements futurs.

Adaptation en français d’un article eWeek.co.uk en date du 03/06/11 : Search Rivals Agree To Develop Common Standards


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur