Recherche locale : Yelp sensible au “patrimoine” et aux “traditions françaises”

CloudEntrepriseStart-up

Le moteur américain de recherche locale Yelp débarque en France. La montée en puissance sera progressive. C’est la première déclinaison non francophone.

De San Francisco à Paris. La version française de Yelp, du moteur de recherche locale venu des Etats-Unis, vient d’être rendue publique.

Ce service de la vague Web 2.0 permet de partager des recommandations de bonnes adresses par quartiers en fonction des villes.

Pour le démarrage au niveau national, Yelp se concentre sur un échantillon de grandes villes : Paris, Lyon, Marseille, Lille, Toulouse, Bordeaux, Nice.

C’est la première déclinaison non-anglophone du site. La France aurait été choisi “en raison de son patrimoine, ses fortes traditions culinaires, artistiques et culturelles” selon le co-fondateur Jeremy Stoppelman, cité dans le communiqué de presse.

Yelp est déjà disponible dans 4 autres pays (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni et Irlande).

Le modèle économique de Yelp tourne autour de la publicité en ligne. Les commerçants de proximité et les enseignes locales peuvent acquérir des espaces stratégiques de visibilité sur la plate-forme communautaire et apparaître sous forme de liens sponsorisés sur les pages.

Mais, pour le cas de la France, la commercialisation ne démarrera pas avant un an. En l’état actuel, seule une “community manager” a été recrutée au niveau local (Zeva Bellal).

Des déclinaisons mobiles de Yelp.fr sont prévues : priorité à l’iPhone puis Android (une version BlackBerry existe aux Etats-Unis).

En mars 2010, Yelp affiche une audience globale de 31 millions de visiteurs uniques (source d’audience non communiqué). La plate-forme abrite plus de 10 millions de recommandations sur les bons plans de proximité, tous pays confondus.

Entre juillet 2004 (date de création de Yelp) et 2009, la société aurait levé 56 millions de dollars, estime TechCrunch. En décembre 2009, un potentiel rapprochement avec Google est tombé à l’eau.

Mais Yelp a trouvé un relais de financement à travers le fonds Elevation Partners (fondé par Bono, le chanteur de U2). Ce qui a abouti à la mi-janvier 2010 à une levée de fonds de…25 millions de dollars (mais le montant pourrait atteindre en fait 100 millions).

Aux Etats-Unis, Yelp attaque de manière frontale des services comme Citysearch, Insider Pages, Yahoo Local et Google Local. En France, c’est surtout Pagesjaunes.fr qui est menacé et des acteurs de moindre importance comme Qype. M

ais le groupe annuairiste français vient de trouver un allié dans le Web 2.0 en rachetant 123People.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur