Recherche sur mobile : pourquoi Google s’accroche à Apple et vice-versa

MarketingPublicité
google-apple-moteur

Selon un expert du numérique, Google pourrait payer 3 milliards de dollars à Apple en 2017. Le prix de l’exposition de son moteur sur l’environnement iOS. Mais c’est du « win win ».

C’est un des deals les plus stratégiques entre géants du numérique : Google pourrait verser à Apple jusqu’à trois milliards de dollars en 2017 pour demeurer le moteur de recherche par défaut sur les iPhone et iPad, à travers le navigateur Safari exploité par la firme de Cupertino.

Une évaluation dévoilée par  Tony Sacconaghi, Senior Technology Research Analyst pour le compte de la société britannique AllianceBernstein (gestion d’actifs, études).

Il y a trois ans, on évoquait un accord entre Google et Apple portant sur un montant…d’un milliard de dollars.

Une alliance qui pèse sur le compte de résultat. L’analyste considère ainsi que la contribution de Google dans le compte de résultat d’Apple est évaluée à 5% du résultat d’exploitation. Elle pourrait même porter sur 25% de la croissance du résultat d’exploitation de la firme dirigée par Tim Cook sur les deux prochaines années.

Sur le versant de Google, l’exposition de son moteur de recherche au sein de Safari est aussi cruciale. Les recherches d’information menées sur les terminaux iOS permettraient de générer la moitié des revenus publicitaires issus de la mobilité du côté de la firme Internet de Mountain View.

Comme Verizon ou Orange, Apple fait partie des partenaires de Google qui bénéficie de la redistribution de revenus en fonction des volumes de recherche par le moteur effectués sur les divers environnements numériques (« coûts d’acquisition de trafic »).

Sur le deuxième trimestre de son exercice fiscal,  Google a réalisé un chiffre d’affaires publicitaire de 22,67 milliards de dollars. 22% de cette somme colossale a été redistribuée à son réseau de partenaires qui exposent son moteur, dont Apple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur