Recherche sur Internet : Microsoft parie sur un effet “Bing.com bang”

Cloud

La firme de Redmond dévoile son nouvel outil de recherche : Bing.com. Originalité : la touche de décisionnel censée faciliter les démarches des internautes.

Dans sa quête de renouveau sur le marché de la recherche Internet, Microsoft vient de dévoiler sa nouvelle arme anti-Google : Bing.com (développé sous le nom de code Kumo).

Le nouvel outil est présenté comme un “moteur décisionnel” (a decision engine), censé permettre à ses utilisateurs d’agir plus rapidement : conclure un achat en ligne, organiser un voyage, chercher une adresse professionnelle…Il sera accessible dans le monde entier à partir du 3 juin.

Une approche alternative que l’on pourrait synthétiser ainsi : le moteur Bing.com facilite vos démarches sur le Web au-delà du simple affichage du résultat correspondant à la requête initiale.

“C’est un pas important dans nos efforts à long terme afin de délivrer de l’innovation dans la recherche. Bing permet aux gens de trouver l’information rapidement et de l’utiliser pour accomplir des tâches ou prendre des décisions rapides”, commente Steve Ballmer, P-DG de Microsoft cité dans un communiqué de presse.

Bing.com est censé répondre à trois défis : proposer des réponses plus pertinentes, mieux agencer  les résultats, et parvenir au but final lié à la requête initiale plus rapidement et plus efficacement. Une démarche louable dans la théorie qui méritera d’être explorée une fois le nouveau moteur disponible.

Microsoft assure que plusieurs technologies ont été combinées pour parvenir à ce nouveau moteur : extraction de données, reconnaissance tacite des requêtes et synthétisation des documents.

Pour cela, Bing.com propose une sorte d’éditorialisation des résultats avec des fonctions “Best Match” (meilleurs liens) “Deep Links” (ressources cachées d’un site), “Quick Preview” (vue rapide du contenu d’un site).

Autres pistes explorées : l’organisation de la recherche en ligne. L’Explore Pane serait un bouquet d’outils de navigation et de recherche situé à gauche de l’interface Biing.com. Plus traditionnellement, on trouverait des liens connexes (“Related Searches”) et Quick Tabs (catégories thématiques).

La marque Bing prend de l’ampleur

Avec la prochaine sortie de Bing.com, Microsoft renouvelle des produits connexes comme sa plate-forme cartographique Virtual Earth rebaptisée Bing Maps for Enterprise. Sur le volet du voyage, la technologie acquise par Microsoft en acquérant Farecast en avril 2008 devient le coeur du nouveau service Bing Travel.

Pour le (Bing) shopping, Microsoft parie sur la montée en puissance du cashback sur Internet (techniques de réduction des prix pour les achats en ligne) : 850 marchand proposant 17 millions de produits ont intégré le programme Bing cashback.

Selon les données ComScore d’avril 2009, le réseau de sites estampillés Microsoft est crédité d’une part de marché de 8,2% sur le marché de la recherche Internet (cela stagne depuis un an). C’est le troisième acteur derrière Yahoo (20,4%) et le leader Google (64,2%).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur