Recommandations : Facebook va devenir Foodbook et bien plus

E-commerceMarketing
facebook-foodbook
11 10

Facebook va exploiter des fonctions de recommandations pour faciliter la vie au quotidien : manger, bouger et sortir. Et capter les process d’intermédiation.

Facebook poursuit son incursion dans les services de proximité avec une nouvelle fonction de recommandations en s’appuyant sur son réseau de connaissances. L’option est enclenchée aux Etats-Unis.

Si vous cherchez un salon de coiffure, une idée de concert, un bar lounge ou si vous voulez commander une pizza, vous pouvez recourir à votre cercle d’amis pour vous orienter vers des sorties, des commerces ou des fournisseurs de services appréciés. Et les prestations proposées par le réseau social vont beaucoup plus loin, a en croire une contribution média officielle.

Puisqu’il est dorénavant possible de commander des repas, de fixer des rendez-vous chez le coiffeur ou d’acquérir des tickets de spectacles via des partenaires comme Fandango, Ticketmaster ou Eventbrite.

Ce type d’extension risque de faire mal à des portails de proximité comme Pagesjaunes si Facebook décide d’exporter ce concept en France. Bien que les deux parties parviennent à faire du business ensemble dans le marketing digital.

L’activité de plateformes FoodTech comme GrubHub aux Etats-Unis ou Alloresto en France devrait également être impactée.

Le réseau social, qui revendique 1,7 milliard d’utilisateurs actifs dans le monde, confirme son ancrage dans les services locaux. On l’a déjà vu avec le récent lancement de Facebook Marketplace, qui a vocation à se frotter à une plateforme du type Leboncoin.

En l’état actuel, le service « petites annonces » est ouvert sur quatre pays : Etats-Unis, Royaume-Uni, Australie et Nouvelle-Zélande.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur